Le bidonville de Hong Kong: voici ce que c'était que d'habiter dans l'endroit le plus peuplé de la planète - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le bidonville de Hong Kong: voici ce…
17 inventions pour le bureau qui rendront votre travail beaucoup plus facile et amusant Quand l'art devient colossale: voici les plus hautes statues du monde

Le bidonville de Hong Kong: voici ce que c'était que d'habiter dans l'endroit le plus peuplé de la planète

Par Baptiste
5.123
Advertisement

Avant d'être démolie en 1994, la citadelle de Kowloon (Hong Kong) était la zone la plus densément peuplée de la planète: 33 000 personnes habitaient sur 0,026 km², soit une densité de l'ordre de 1 923 076 habitants au km²! Ces milliers de personnes vivaient empilés les uns sur les autres sur une parcelle de 210 mètres de long et 120 mètres de large. Grâce au travail du photographe Greg Girard, qui a passé cinq ans à documenter les conditions de vie (et hygiéniques) inhumaines des habitants de cette zone, nous avons aujourd'hui les images d'une réalité qui, heureusement, n'existe plus.


Images: Greg Girard

via: CNN

Ce monstre urbain est né comme une sorte d'accident historique: l'île de Hong Kong avait été cédée à l'Empire britannique en 1842, mais cette zone n'est jamais entrée dans la réglementation anglaise.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Hong Kong a été occupée par les Japonais qui ont rasé les murs d'enceinte de Kowloon.

Advertisement

À la fin de la guerre, et avec le Japon vaincu, la Chine a déclaré son intention de reprendre le contrôle de Hong Kong: c'est ainsi qu'ont commencé à arriver de nombreux réfugiés de la Chine continentale.

Le chaos qui régnait sur toute la zone dans ces années-là, cependant, fit de Kowloon une enclave habitée oubliée par tous et sans règles.

Rapidement, Kowloon est devenue un bidonville où on construisait sans le moindre respect des normes urbaines.

Advertisement

N'étant pas géré par le gouvernement chinois, ni par celui britannique, Kowloon ne connaissait que le pouvoir des organisations mafieuses qui géraient les activités liées au trafic de stupéfiants, à la prostitution et aux jeux.

Puis, au milieu des années 1980, on a commencé à réaliser la gravité de la situation et on a commencé à parler de démolition.

Advertisement

Le projet a été officiellement approuvé le 14 janvier 1987, mais les protestations soulevées par les résidents ont empêché le démarrage immédiat des travaux.

Ce n'est qu'en 1991-92 qu'un accord a été conclu, qui prévoyait une indemnisation pour les résidents et, en 1993, les travaux de réhabilitation ont été entrepris. Les travaux se sont clonclus en avril 1994.

Kowloon n'a pas été rasée au sol, mais a été transformée en un parc historique où sont présents des constructions datant de la dynastie Qing (1644-1912) et d'autres éléments typiques de la citadelle.

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci