On l'appelle "Arbre de la mort": voici le végétal le plus dangereux du monde - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
On l'appelle "Arbre de la mort": voici…
Ces deux artistes transforment les dessins des enfants en de magnifiques bijoux Toute la cruauté de l'élevage industriel résumée en une seule photographie terrifiante

On l'appelle "Arbre de la mort": voici le végétal le plus dangereux du monde

44.653
Advertisement

Son parfum est attrayant, sa saveur sucrée et juteuse, mais une bouchée de ses fruits peut causer une agonie lente et douloureuse qui, probablement, se terminera avec la mort.

Elle s'appelle Hippomane Mancinella et est entrée dans le Livre Guinness des Records comme "l'arbre le plus dangereux du monde": sa dangeureusité est due à la forte présence de phorbol, composé organique d'origine végétale très toxique.

Rien que le fait de rester sous ses branches irrite la peau et les yeux, car son pollen est caustique. Toucher son écorce cause des brûlures graves de premier et second degré

S'abriter sous ses feuilles pourrait se révéler fatal, surtout quand il pleut: l'eau qui filtre dilue le poison, en devenant ainsi une pluie d'acide très corrosive. Pas même son bois peut être utilisé comme bois de chauffage: la fumée produite par le bois provoque des difficultés respiratoires et une cécité temporaire.

Ses fruits, à l'apparence délicieux, ne sont pas comestibles: ils contiennent une dose suffisante de poison pour tuer 20 personnes

10 secondes après l'ingestion, le temps que la toxine atteigne l'estomac, et son jus sucré provoque une inflammation forte et virulente qui ferme la trachée en causant des diarrhées et des vomissements.

Advertisement

Rien de son apparence met en garde contre le danger, ce qui explique pourquoi les autorités ont placé des panneaux d'avertissement

L'arbre est originaire d'Amérique centrale et des îles des Caraïbes, il existe aussi en Floride et aux États-Unis.

Les indigènes l'avaient surnommé, à juste titre, l'arbre de mort "

Et l'aventurier John Esquemeling, en 1678, raconte: "Un jour, j'étais tourmenté par les moucherons et les moustiques ainsi, en ignorant la nature de cet arbre, je tire une branche pour me ventiler: mon visage avait enflé et se remplissait de cloques, j'avais l'impression de brûler et j'ai été aveugle pendant trois jours".

Tags: WtfNature
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci