Une minute vous suffit pour lire cette histoire, mais cela changera votre point de vue sur le monde - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une minute vous suffit pour lire cette…
Découvrez ce joyau bouddhiste caché au beau milieu de la jungle Son maître l'a abandonné dans un parc, mais quelqu'un décide de tenter l’impossible

Une minute vous suffit pour lire cette histoire, mais cela changera votre point de vue sur le monde

29.123
Advertisement

Deux hommes gravement malades ont partagé la chambre d’hôpital. Le lit de l’un était près de la fenêtre, l’autre homme était plus loin et, incapable de sortir du lit, il ne pouvait pas voir ce qui se passait à l’extérieur. Les deux se faisaient compagnie : ils ont passé des heures à parler de leurs enfants, leurs épouses, leurs familles, leurs maisons, du travail et ce qu'ils avaient fait dans le passé. L’homme qui se trouvait dans le lit à côté de la fenêtre passait le temps en racontant à son nouvel ami toutes les choses qu'il voyait dehors et l’autre patient, grâce à la passion que l’ami mettait en décrivant sa maladie, a commencé à mieux vivre sa maladie: les douleurs étaient apaisées par les couleurs du monde extérieur.

L’homme décrivait tout en détail et l’autre, obligé de rester couché de l’autre côté de la pièce, fermait les yeux et imaginait les scènes. Un chaud après-midi, l’homme de la fenêtre décrit une parade qui passait. Bien que l’autre ne pouvait pas la voir, il pouvait l’entendre et le voir à travers les yeux de son esprit, tel que l'autre patient lui décrivait.

Ainsi passaient donc les journées.

Un matin, l’infirmière a trouvé le corps sans vie de l’homme de la fenêtre : il était mort paisiblement dans son sommeil, sans souffrance. Après un certain temps, l'homme resté seul dans la chambre a demandé s'il pouvait changer de lit pour celui de la fenêtre. Ce qui lui a été accordé, il décide alors de regarder par la fenêtre.
Il a vu un mur blanc.
C'est alors qu'il a su que son ami décédé est presque totalement aveugle.
Epilogue: rendre les autres heureux est le secret du bonheur, quelle que soit notre situation.

Un chagrin partagé est réduit de moitié, mais le bonheur partagé se multiplie.



Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci