Ce n'est pas le bras d'un super-héros, mais un « plâtre » imprimé en 3D... avec des superpouvoirs - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Ce n'est pas le bras d'un super-héros,…
Coïncidences ... photographiques : 20 curieuses images prises au bon moment Le chat avec les yeux les plus grands yeux du monde: impossible de ne pas rester scotché devant ces photos!

Ce n'est pas le bras d'un super-héros, mais un « plâtre » imprimé en 3D... avec des superpouvoirs

4.543
Advertisement

L'imprimante 3D est l'évolution naturelle de celle 2D: le prochain niveau d'une impression à deux dimensions est celle qui exploite les trois dimensions. Le potentiel de ce dispositif innovant est immense, probablement à l'avenir tout sera créé avec l'imprimante 3D. À ce jour, ont été « imprimées » des lampes, des chaises, et même des maisons, mais jamais jusqu'à présent un plâtre orthopédique, ceux qui sont utilisés pour guérir les os fracturés: celui inventé par Deniz Karahasin semble sorti tout droit d'un film de science-fiction.

Cependant, le nouveau plâtre 3D imprimé n'est pas seulement novateur du point de vue du design, mais aussi pour ce qu'il fait...

via: Gizmodo

Il est capable de guérir les os en un temps réduit de 40%.

Ceci est possible en ajoutant au "plâtre" un dispositif à ultra-sons, connu pour soigner certains types de blessures, dont les fractures, d'une manière beaucoup plus rapide.

Les matériaux de plâtrage encore utilisés aujourd'hui en orthopédie sont désagréables à porter, lourds, avec le temps ils ont une odeur désagréable et, en plus, ils ne peuvent pas être mouillés. Le plâtre 3D imprimé n'a pas de tels problèmes. Fait en nylon, son poids est minimal, il est imperméable et flexible. En outre, il est recyclable après usage.

Des projets comme ceux-ci montrent ce qui naît quand les grandes idées de la science et le goût unique de design se rencontrent.

Les patients qui en ont besoin sont soumis à des rayons X, de manière à délimiter parfaitement la forme du bras. L'imprimante 3D va alors imprimer le matériel, en insérant des renforts aux endroits de la fracture.

Advertisement

20 minutes par jour suffisent aux ultrasons pour guérir l'os rapidement.

Dans la structure du matériel, on intègre un système de stimulation osseuse. Grâce à des signaux sous-cutanés, adressés à l'os cassé, celui-ci va guérir beaucoup plus vite, comme l'a démontré la revue indienne d'orthopédie

L'étape suivante est la construction d'un matériel similaire qui protége encore plus le membre fracturé, tout en essayant de minimiser l'encombrement et le poids.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci