Un photographe raconte la vie de ceux qui ont décidé de vivre sans technologie - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un photographe raconte la vie de ceux…
L'art chinois de la multitude: voici 17 photos que vous aurez du mal à croire Faire bouillir une banane: la façon la plus rapide, simple et naturelle pour se débarrasser de l'insomnie

Un photographe raconte la vie de ceux qui ont décidé de vivre sans technologie

3.248
Advertisement

Email, messages, accès à Internet et disponibilité constante, rythme serré, le travail, l'argent, le trafic ... Il est probablement arrivé à tout le monde de se sentir des esclaves de la société moderne et de se demander: est-ce que je veux vraiment vivre comme ça? Est-ce que je peux tout plaquer? Pourrais-je renoncer au confort et à la technologie? Et comment je me sentirais si je le faisais?

Telles sont les questions qui hantaient le photographe Antoine Bruy quand il a décidé de faire le tour de l'Europe en autostop, dans l'espoir de rencontrer des hommes et des femmes qui avaient pris la décision radicale de tourner le dos à la civilisation moderne et d'abandonner un mode de vie rythmé par la production, l'efficacité et la consommation.

Bruy a rencontré tous ceux qui ont choisi de vivre en contact avec la nature, loin de la société. Aucun d'eux provenait de familles d'agriculteurs ni ne savait par où commencer. Ils se sont formés tous seuls pour élever le bétail, chasser et cultiver la terre.

Les photographies de son projet, intitulé "Scrublands", sont sereines et immédiates, comme la vie quotidienne de leurs protagonistes. Pour eux, le temps a ralenti et leur a permis de vivre à un rythme différent, plus en harmonie avec la nature. "Plus de tic-tac des horloges, le temps est marqué par le jour et la nuit, par les saisons et les cycles lunaires," écrit Bruy.

Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci