30 ans après la catastrophe de Tchernobyl, les chercheurs font une découverte surprenante - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
30 ans après la catastrophe de Tchernobyl,…
Ce chien a toujours vécu enfermé dans une cage, mais un homme le caresse pour la première fois Ils font une séance photo, mais quelque chose va la rendre MAGIQUE

30 ans après la catastrophe de Tchernobyl, les chercheurs font une découverte surprenante

115.433
Advertisement

La catastrophe qui a frappé la centrale nucléaire de Tchernobyl le 26 avril 1986 a contraint le gouvernement d'évacuer totalement la ville et les zones adjacentes, la vie humaine étant incompatible avec la situation qui s'était créée. 30 ans après, la zone évacuée est toujours fermée.

Les chercheurs ont identifié un rayon central dans lequel la concentration des radiation est très élevé, mais dans le rayon plus extérieure, également abandonné par la population, le niveau de rayonnement est plus faible et les observateurs de la faune ont fait une découverte surprenante...

Comme il n'y a plus l'homme, la nature a retrouvé ses quartiers

Les chercheurs affirme que, après 30 ans d'absence de la vie humaine dans la partie la plus externe, la nature a commencé à se développer de manière luxuriante, les bois et les prairies ont augmenté leur extension. Avec une végétation aussi, a également augmenté le nombre d'animaux herbivores, et la zone s'est remplie de cerfs, de sangliers, de lièvres et de rongeurs.

Et là où il y a beaucoup d'herbivores, les prédateurs ne peuvent pas manquer. Ours, loups, renards et même un spécimen majestueux de lynx ibérique ont été repérés dans les bois.

Advertisement

Au total, la zone interdite a un rayon de 30 km: son centre est très dangereux, mais la zone extérieure a un plus faible niveau de rayonnement.

Même l'ours brun européen est revenu vivre dans les forêts de l'Ukraine, 100 ans après sa dernière observation.

On peut trouver des wapitis, des bisons et des chevaux sauvages.

Les chercheurs sont surpris par une faune aussi luxuriante dans ces zones que nous pensions dévastées pour toujours.

Advertisement

Dans la forêt, les chercheurs ont placé 42 caméras pour surveiller la croissance de ces espèces sauvages magnifiques.

Le professeur Jim Smith de l'Université de Portsmouth n'a aucun doute: une véritable réserve naturelle s'est créé dans les bois de Tchernobyl.

Dans la vidéo ci-dessous vous pouvez voir les images prises par un drone dans les zones évacuées et admirer la façon dont la nature s'est lentement appropriée des espaces occupés autrefois par des humains.

Regardez la Vidéo:

Tags: AnimauxNature
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci