L'histoire de l'homme qui a payé une seule nuit dans un hôtel new-yorkais et qui y est resté pendant cinq ans

par Baptiste

24 Mai 2024

Advertisement

Vivre pendant cinq ans dans un hôtel new-yorkais en payant le prix d'une seule nuitée ? C'est ce qu'a fait un Américain, et voici comment il s'y est pris.

Advertisement

L'homme a demandé un bail à l'hôtel

Entrée de l'hôtel New Yorker sur la 8e avenue

Jim.henderson/Wikimedia commons - Public domain

Séjourner dans un hôtel new-yorkais n'est certainement pas bon marché, pourtant un homme a réussi à prolonger son séjour pendant cinq ans en ne dépensant que deux cents dollars. Comment ? Mickey Barreto, âgé de 48 ans, est le protagoniste de cette histoire curieuse qui a réussi à tirer parti d'une loi locale sur le logement. C'était en juin 2018 lorsque Barreto s'est présenté au New Yorker Hotel de New York, en payant exactement 200 dollars et 57 cents (environ 186 euros) pour prendre une chambre pour une seule nuit avec son partenaire Matthew Hannan.

Depuis lors, cinq ans se sont écoulés sans que l'homme ne paie un seul dollar de plus : Barreto a invoqué une ancienne loi de l'État de New York concernant les locations, selon laquelle les clients de l'hôtel peuvent demander un contrat de location à long terme en devenant des résidents permanents de l'établissement. Ainsi, le lendemain de son arrivée, l'homme s'est rendu à la réception pour faire part de sa demande : un contrat de location de six mois.

Advertisement

Mickey Barreto a séjourné pendant cinq ans à l'hôtel New Yorker

À ce stade, le directeur du New Yorker Hotel a refusé la demande, invitant Barreto à quitter la chambre avant midi comme prévu. Face à ce refus, Barreto s'est tourné vers le tribunal du logement de New York en portant plainte contre l'hôtel, mentionnant des lois et des codes municipaux, ainsi qu'une affaire judiciaire similaire à la sienne, parvenant à obtenir ce qu'il voulait.

Après avoir déménagé de Los Angeles, Berreto a été informé par son partenaire d'une "astuce" qui permet à ceux qui occupent des chambres individuelles dans des bâtiments antérieurs à 1969 de demander ce type de contrat de location : avoir demandé une chambre d'hôtel l'a donc rendu un locataire légitime, et il a pu le prouver. Cependant, il n'en est pas resté là : à un moment donné, il a décidé de présenter de faux documents pour revendiquer la propriété de l'ensemble de l'hôtel de mille chambres construit en 1930, situé au centre de Manhattan, et a même tenté de facturer le loyer à un autre client.

Mais, finalement, son plan a été découvert.

Barreto, les faux actes de propriété de l'hôtel

L'hôtel New Yorker vu de l'extérieur la nuit

The New Yorker Hotel/Wikimedia commons - CC BY-SA 4.0

Lorsque la police s'est présentée devant lui, Barreto s'est même déclaré surpris. Se rappelant de sa demande de location au New York Hotel, d'où il a ensuite été expulsé, l'homme a raconté : "Je suis allé au tribunal le lendemain. Le juge a rejeté ma demande. J'ai fait appel à la Cour suprême et j'ai gagné." Apparemment, les avocats des propriétaires de l'hôtel étaient absents à un moment crucial de l'affaire, ce qui a scellé l'issue favorable en sa faveur.

Ainsi, Barreto a séjourné gratuitement à l'hôtel jusqu'en juillet 2023, n'ayant reçu aucun contrat de location et ne pouvant être expulsé du bâtiment. Mais en 2019, il a poussé le bouchon trop loin en déposant un faux acte de propriété sur le registre ACRIS du Département des finances, revendiquant l'ensemble de la structure, qui appartient en réalité à l'Association du Saint-Esprit pour l'Unification du Christianisme Mondial depuis 1976.

Après avoir tenté de demander le loyer à l'un des clients de l'hôtel et enregistré le bâtiment à son nom auprès du Département de la Protection de l'Environnement de New York, il a été poursuivi en justice par l'Église de l'Unification et finalement reconnu coupable.

Advertisement