La latitude de la Grande Pyramide de Gizeh est égale à la vitesse de la lumière : une simple coïncidence ?

par Baptiste

31 Mai 2024

Advertisement

Il est impossible de ne pas être fasciné par les pyramides du plateau de Gizeh en Égypte. Ces constructions monumentales représentent l'un des témoignages les plus durables du passé : elles étaient déjà anciennes du temps des Romains. En même temps, leur construction est encore enveloppée de mystère et soulève des questions qui vont souvent de pair avec certaines coïncidences curieuses. En particulier, la Grande Pyramide de Gizeh semble avoir été construite à un endroit très particulier lié à la vitesse de la lumière. Mais comment est-ce possible ?

Advertisement

Une coïncidence (presque) impossible

Unsplash

L'existence seule de la Grande Pyramide de Gizeh soulève de nombreuses questions : qui l'a conçue, qui l'a construite, comment est-elle parvenue jusqu'à nous, quel est son âge. Ce sont des questions assez normales qui, malgré les découvertes archéologiques, témoignent d'un intérêt jamais démenti pour ce monument du passé. Mais il y a aussi des coïncidences, ou supposées telles, difficiles à expliquer, comme tout le monde peut le constater en naviguant sur le web.

Tout le monde sait que la vitesse de la lumière est d'environ 300 millions de mètres par seconde, mais la mesure la plus précise disponible aujourd'hui est de 299 792 458 mètres par seconde. En effet, depuis 1983, le mètre en tant qu'unité de mesure a été défini comme la distance parcourue par la lumière en 1/299 792 458 de seconde. Mais en même temps, la latitude de la Grande Pyramide de Gizeh est de 29,9792458° N en degrés décimaux. Eh oui, c'est la même valeur que celle que nous utilisons pour exprimer la vitesse de la lumière dans le vide. Mais comment est-ce possible ? Est-ce vraiment une coïncidence ? Ou y a-t-il autre chose derrière cela ?

Advertisement

Au-delà de la coïncidence : la Grande Pyramide de Gizeh et la vitesse de la lumière sont-elles liées ?

Oui, la Grande Pyramide de Gizeh et la vitesse de la lumière sont liées mais en fin de compte, il s'agit d'une simple coïncidence, et ce pour plusieurs raisons :

  • Le mètre est une unité de mesure moderne, conçue pour être au centre d'un système de mesure décimale, et seulement définie récemment sur la base de la vitesse de la lumière.
  • Les anciens Égyptiens n'avaient pas accès au concept de vitesse de la lumière, et il en va de même jusqu'à il y a quelques siècles, lorsque la vitesse de la lumière a été découverte et mesurée.
  • Les anciens Égyptiens n'utilisaient pas un système de mesure décimal mais diverses unités de mesure, comme la coudée royale.

Pourquoi ces coïncidences nous fascinent-elles ?

Unsplash

Les coïncidences nous fascinent depuis toujours : notre cerveau recherche toujours des schémas, des modèles à suivre pour expliquer ce qui s'est déjà passé et peut-être même pour prédire ce qui doit encore arriver. Un exemple en sont les biais cognitifs comme :

  • l'erreur du parieur, où nous avons tendance à penser qu'un résultat improbable est plus probable après une série d'événements contraires (après dix piles, va-t-il y avoir un face ?) ;
  • le biais de confirmation, où nous avons tendance à ne se souvenir que des preuves qui soutiennent nos hypothèses, en ignorant celles qui s'y opposent (base du complotisme) ;
  • le biais de sélection, où nous avons tendance à accorder de l'importance uniquement aux coïncidences qui soutiennent nos convictions, en ignorant d'autres explications possibles.

La coïncidence entre la latitude de la Grande Pyramide de Gizeh et la vitesse de la lumière dans le vide est un exemple de ce dernier biais, mais pas seulement. Le grand intérêt porté à cette coïncidence (presque) impossible est un autre témoignage de la fascination que le monument exerce sur les êtres humains encore aujourd'hui. Et qui continuera à exercer même dans les millénaires à venir.

Advertisement