Un pêcheur trouve un homard bleu très rare, mais choisit de le rejeter à la mer : "Je n'en avais jamais vu un comme ça"

Baptiste

29 Septembre 2022

Un pêcheur trouve un homard bleu très rare, mais choisit de le rejeter à la mer :
Advertisement

La mer profonde est comme un coffre à trésor, protégeant et dissimulant ses secrets. Les eaux recèlent de nombreuses merveilles ; elles semblent vouloir les garder pour elles-mêmes, empêchant l'homme de les découvrir et de les observer. De temps en temps, cependant, elle décide de les montrer, laissant ceux qui les voient bouche bée.

La mer, donc, réserve bien des surprises. Ce pêcheur a eu la chance de tomber sur un événement très rare : il a trouvé un crustacé très spécial parmi ses prises.

via Newsweek

Advertisement

maverick_207/TikTok

Blake Haass est un pêcheur de 27 ans, originaire du Maine. C'était un matin comme les autres. Comme il le fait tous les jours, il a pris son bateau de pêche, est sorti dans l'océan Atlantique et a jeté son filet. Cependant, lorsqu'il l'a remonté, il s'est passé quelque chose qui n'arrive pas souvent. Son regard s'est attardé sur le récipient qui contenait la prise. Elle était pleine de crustacés, mais il a soudain repéré quelque chose d'inhabituel. Son attention a été attirée par un homard très particulier : il était entièrement bleu.

Dès qu'il a vu ce homard très singulier, il n'a pas perdu de temps et a immédiatement voulu témoigner de l'événement, en postant une vidéo sur son profil Tik Tok.

maverick_207/TikTok

"Il arrive, raconte Blake, que de temps en temps, je voie un homard avec quelques teintes bleu clair (notamment sur la queue ou les pinces) ou peut-être avec une partie seulement de la carapace colorée. Je n'en ai jamais vu un qui soit entièrement bleu, mais il est très difficile d'en trouver un avec une couleur aussi vive et brillante. Aucun de mes amis pêcheurs n'en a vu un comme ça."

 

Advertisement

maverick_207/TikTok

Blake a estimé que le crustacé était trop rare pour ne pas être rejeté à la mer, il n'a donc pas attendu plus longtemps et l'a libéré, lui permettant de nager dans les eaux de l'océan. Le sentiment du pêcheur a également été confirmé par le zoo d'Akron dans l'Ohio. Les chercheurs ont en effet souligné qu'il y a un homard de ce type sur deux millions.

Certains utilisateurs ont commenté qu'il avait eu raison de le laisser libre, mais ils auraient été curieux de voir la couleur de la chair.

Le pêcheur a-t-il eu raison de laisser partir la créature ?

Advertisement