L'employeur la licencie parce qu'elle ne lui apporte pas le café : elle ne l'embauche pas dans sa nouvelle entreprise

Baptiste

27 Septembre 2022

L'employeur la licencie parce qu'elle ne lui apporte pas le café : elle ne l'embauche pas dans sa nouvelle entreprise
Advertisement

Dans le monde du travail, il n'y a pas de différence entre les genres, chacun peut faire le travail qu'il veut. Les aspects les plus importants sont les aptitudes, les compétences et la passion, grâce auxquels on peut faire tout type de travail.

Mais il arrive aussi parfois que l'on trouve le travail parfait, mais que l'on découvre ensuite que l'environnement n'est pas des meilleurs. L'important est toujours de pouvoir se relever. En effet, souvent une porte fermée nous permet d'observer ce que nous n'avons jamais réalisé. Comme cela a été le cas pour cette femme, qui a su retrousser ses manches après avoir été licenciée.

via Yahoo News

Advertisement

Attorneymartinez/TikTok

Elle, c'est l'avocate Kathleen Martinez et elle travaillait pour un service juridique, composé presque uniquement d'hommes. Ses employeurs avaient toutefois une idée archaïque de la profession d'avocat, à savoir qu'elle ne pouvait être exercée que par des hommes. Un matin, son patron lui a demandé de lui faire du café. Elle a, bien entendu, refusé car cela ne faisait pas partie de ses tâches. Cette position, bien qu'elle ait pu être perçue négativement au départ, s'est avérée être le bon choix.

En effet, le patron a décidé de la licencier en affirmant que "je n'étais pas adaptée à la culture conservatrice de ce métier, mais surtout parce que j'ai refusé de lui apporter un café". Tout cela a cependant permis à la femme d'acquérir plus de confiance en elle et de lancer sa propre activité.

Attorneymartinez/TikTok

L'avocate Martinez a voulu créer un lieu de travail où tout le monde se sent à l'aise, en particulier les femmes. "Dans mon entreprise, nous portons ce que nous voulons, l'important est de savoir faire notre travail de la meilleure façon possible."

La liberté commence aussi par le fait de se sentir libre de porter ce que l'on veut. "Trop souvent, explique-t-elle, je portais des vêtements qui ne me reflétaient pas, puis j'ai réalisé que je pouvais m'habiller comme je le voulais, et c'est quelque chose que j'ai également enseigné à mes collaboratrices. Je suis très heureuse que de nombreuses avocates aient postulé pour travailler dans mon bureau."

Advertisement

Attorneymartinez/TikTok

Ce licenciement a non seulement incité l'avocate Martinez à créer sa propre agence, mais lui a également permis de donner une leçon à son ancien patron.

En effet, peu après avoir lancé son activité, elle a reçu une demande d'emploi de son ancien employeur. À ce moment-là, la femme a su dire la bonne chose au bon moment. Sans élever la voix, elle a décidé d'accepter la candidature de son ancien patron et a répondu : "Bien sûr, nous avons besoin de quelqu'un pour faire le café aux femmes."

Que pensez-vous de cette histoire ?

Advertisement