x
"J'ai été promue au travail, mais…
Un homme fait une sieste au milieu de trois guépards : la vidéo surprenante fait le tour du web Un retraité passe ses journées à caresser des nouveau-nés en soins intensifs

"J'ai été promue au travail, mais même si je suis la responsable, mes collègues masculins ne me respectent pas"

16 Juin 2022 • Par Baptiste
780
Advertisement

Est-il possible qu'aujourd'hui encore, après tant de sensibilisation à des questions telles que la tolérance et l'égalité, subsistent des préjugés et des attitudes qui ne font certainement pas honneur à ceux qui les manifestent ? La réponse, à en juger par l'histoire que nous allons vous raconter, semble malheureusement être positive.

La protagoniste est une femme qui, après une promotion au travail, a reçu un traitement décidément injuste et irrespectueux de la part de ses collègues masculins. Convaincus qu'ils pouvaient se rapporter à elle "d'égal à égal" en dépit de son statut de patronne, ils lui ont réservé des attitudes qui font certainement réfléchir sur le chemin qu'il reste à parcourir avant de parvenir à une véritable égalité des sexes. La femme a déversé sa colère dans un post sur Mumsnet. 

via: Mumsnet

"Je travaille dans un secteur à prédominance masculine depuis de nombreuses années", écrit-elle au début du billet. "J'espérais qu'avec le temps, les hommes se rendraient compte que les femmes peuvent faire le même travail qu'eux, et que les choses changeraient enfin. Comme elle a malheureusement dû s'en rendre compte, ce n'est pas du tout le cas.

Après avoir reçu une promotion à un poste de direction, elle a constaté que ses collègues masculins étaient loin de vouloir reconnaître son autorité. Au contraire, malgré sa nouvelle position et son rôle supérieur, ces personnes n'étaient pas du tout respectueuses.

J'ai reçu des réponses furieuses et virulentes de la part d'hommes à qui j'avais simplement demandé d'accomplir leurs tâches. Ils n'auraient jamais parlé à leur ancien patron, un homme, de cette façon et ils étaient eux-mêmes d'accord avec ma remarque.

Les collègues ont donc refusé de l'écouter, alors qu'elle représentait pour eux une autorité au travail. Les motivations derrière ces attitudes ? Selon toute vraisemblance, il s'agit de questions de genre. Les employés masculins sont convaincus qu'une femme mérite moins de respect qu'un patron masculin parce qu'elle est une femme.

"L'un d'entre eux me traitait si mal, écrit encore l'auteure du message, que je lui ai dit de ne plus se présenter au travail. Maintenant, cependant, je me sens un peu coupable envers l'équipe, car nous devrons travailler plus dur jusqu'à ce qu'il soit remplacé."

"Certains hommes pensent-ils encore que les femmes ne doivent pas s'affirmer ou leur dire quoi faire, alors qu'on est en 2022 ?" demande-t-elle enfin, posant une réflexion amère sur de nombreuses réalités où de tels comportements sont tristement à l'ordre du jour. Cela se vérifie également dans les commentaires que le post a reçus, dont beaucoup portaient sur des récits d'expériences similaires et loin d'être positives, dictés par des préjugés. "J'ai l'impression que je dois toujours me remettre en question, bien plus que mes collègues masculins", a écrit une femme ; "vous ne devriez pas vous sentir coupable de ce licenciement, il a choisi d'être agressif, et il a eu tort", estime une autre.

Et vous qu'en pensez-vous ?

Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci