Cet homme paie "sans contact" en approchant sa main du terminal : il s'est fait implanter une puce sous la peau - Curioctopus.fr
x
Cet homme paie "sans contact" en approchant…
17 coïncidences si incroyables que rien ne semble arriver par hasard Édifices cauchemardesques : 16 photos d'inspections structurelles révèlent des dégâts importants sur des maisons et des bâtiments

Cet homme paie "sans contact" en approchant sa main du terminal : il s'est fait implanter une puce sous la peau

16 Avril 2022 • Par Baptiste
871
Advertisement

Un petit geste de la main vers le lecteur de carte sans contact et, pour Patrick Paumen, le paiement est effectué. Pas de carte à sortir de son portefeuille, pas de code à taper : il a juste besoin de cette partie de son corps pour pouvoir payer dans le magasin.

Si vous êtes surpris et que vous vous demandez comment une telle situation, qui semble presque sortir tout droit d'une histoire de science-fiction, est possible, voici l'explication : il y a une puce dans la main de Paumen. Et ce n'est pas le seul que cet homme s'est fait implanter sous la peau. Son objectif ? Ils sont de plus en plus nombreux et constituent un "modèle" d'interaction entre l'homme et la technologie qui suscite l'intérêt et l'inquiétude de beaucoup.

via: BBC

"Chaque fois que je paie dans un magasin, raconte Paumen, un Néerlandais de 37 ans travaillant dans la sécurité, la réaction des caissiers n'a pas de prix et suscite la curiosité. En fait, il n'est pas difficile de comprendre pourquoi. Imaginez voir une personne payer avec une simple main qui s'avance : n'importe qui serait stupéfait. " Dès 2019, on m'a implanté une puce sous la peau pour que je puisse effectuer des paiements sans contact ", explique-t-il.

Et ce petit "accessoire" dans la main de Patrick n'est pas le seul qu'il a choisi d'héberger. Paumen s'est fait implanter 32 puces différentes sous la peau. Certains sont utilisés pour ouvrir les portes, d'autres ont une fonction magnétique. Et il n'a pas l'intention de s'arrêter. "Le processus d'implantation est indolore, c'est comme un pincement", précise-t-il.

Ce n'est pas un hasard si cet homme se qualifie de "biohacker" et de "cyborg". Bien que la pratique de l'implantation de puces dans l'organisme humain ne soit pas nouvelle, il existe désormais de nombreuses entreprises qui mettent en œuvre ces interventions dans le cadre de leurs activités. Il s'agit d'un commerce florissant, qui, selon les initiés, n'a aucune conséquence sur la santé. Au contraire : pour eux, elle simplifie toute une série d'opérations, et le fera de plus en plus grâce au développement technologique constant.

Les micropuces sont de plus en plus petites, et se prêtent donc à l'implantation. Toutefois, malgré ces aspects positifs, des inquiétudes subsistent. Des voix critiques d'experts se sont fait entendre de toutes parts, soulevant des doutes sur cette pratique. En particulier, en ce qui concerne la propriété des données, la vie privée et la sécurité des informations transmises par ces dispositifs implantés chez l'homme. "Combien sommes-nous prêts à payer pour plus de commodité ?", s'est par exemple demandé Theodora Lau, auteure et experte en technologies financières.

Advertisement

Des questions et des problèmes critiques qui donnent certainement à réfléchir. En attendant, Paumen est absolument calme. "Mes implants rendent mon corps meilleur, je ne pourrais pas vivre sans eux".

Qu'en pensez-vous ? Seriez-vous prêt à faire un tel choix ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci