x
Une femme gagne 1 million de livres…
Rencontre de conte de fée : elle découvre avoir vu son petit ami avant même de le rencontrer, une vidéo le prouve Des panneaux solaires qui produisent de l'électricité même la nuit : l'invention d'une équipe de scientifiques

Une femme gagne 1 million de livres à la loterie, mais tout cela s'avère être une erreur : "Cet argent est à moi "

10 Avril 2022 • Par Baptiste
1.195
Advertisement

Imaginez que vous avez acheté une carte à gratter dans l'espoir de gagner quelque chose et que, à votre immense surprise, vous constatez que vos gains changent votre vie. Comment réagiriez-vous ? La lucidité doit sûrement remplacer l'euphorie : il faut savoir comment se comporter et à qui s'adresser pour toucher ses gains sans faire la une des journaux. Une femme, Joan Parker-Grennan, a toutefois vu son rêve se transformer rapidement en cauchemar : elle pensait avoir gagné une somme à six chiffres, mais l'opérateur de jeux a prétendu qu'il s'agissait d'une simple erreur.

via: The Sun

Joan, une Britannique de 53 ans, a acheté une carte à gratter en ligne et a découvert qu'elle avait gagné un million de livres sterling. Elle n'en croyait pas ses yeux : elle savait que cette victoire allait changer sa vie. Naturellement, Joan se préparait à faire la fête et à réclamer ses gains à Camelot, l'opérateur de la loterie nationale. Cependant, Camelot a brisé ses rêves en prétendant qu'il y avait eu un "problème technique", c'est-à-dire une erreur dans le système où les numéros étaient affichés dans les mauvaises cases, de sorte qu'elle n'avait pas gagné un million de livres, mais seulement 10 euros

L'opérateur de jeu a ensuite refusé de payer la somme à Joan, qui s'est tournée vers des avocats et a entamé une action en justice. La femme a dit : "Mes avocats leur ont déjà proposé de régler l'affaire en me versant seulement 700 000, 800 000 ou 900 000 livres sterling." Il ne semble pas que ce soit la première "erreur technique" commise par l'opérateur, qui s'est vu infliger une amende par la Gambling Commission, laquelle a découvert des problèmes techniques avec l'application qui ont causé des soucis - bien qu'à une échelle moindre que celle de Joan - à des milliers d'autres utilisateurs également. L'audience a été fixée au mois de juin 2022, mais la date du procès, et donc son issue, n'est pas encore connue. Joan a-t-elle eu raison d'intenter une action en justice ?

Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci