Pas de mari ni d'enfants ? Les femmes chinoises parlent des joies de la vie de célibataire sur les médias sociaux - Curioctopus.fr
x
Pas de mari ni d'enfants ? Les femmes…
Il dit à une femme enceinte que le siège du bus est Une mère en a assez d'accompagner la fille de sa voisine à l'école :

Pas de mari ni d'enfants ? Les femmes chinoises parlent des joies de la vie de célibataire sur les médias sociaux

21 Avril 2022 • Par Baptiste
896
Advertisement

Bien que les temps aient changé et que la famille traditionnelle ne soit plus considérée comme un stigmate social incontournable, les femmes qui atteignent l'âge adulte sans mari ni enfant sont peut-être encore jugées négativement : en réalité, la vie peut être belle même sans tout cela et beaucoup tiennent à le souligner. Malgré d'éventuels préjugés ou non, être célibataire peut être enviable : des Chinoises ont trouvé le moyen de le prouver en partageant leurs succès sur le web.

Le réseau social en question s'appelle Xiaohongshu, et il fait littéralement fureur en Chine.

Xiaohongshu est une sorte d'Instagram chinois, où des influenceurs comme Mini partagent des photos et des vidéos de leur vie de femmes célibataires mais branchées.

Mini est une consultante d'entreprise au style de vie très élégant : elle se réveille le matin dans une grande chambre dont les rideaux automatisés, et lorsqu'ils sont ouverts, ils révèlent une belle vue sur sa ville.

Elle entame ensuite sa routine beauté matinale avec des produits coûteux, puis va chez le coiffeur, fait du shopping ou déjeune avec des amies.

Tout en partageant sa vie glamour, Mini tient à souligner son statut de femme célibataire. Ses légendes étaient les suivantes : "Quelle est la vie d'une femme de 41 ans, célibataire et sans enfant ?" ou "41 ans, célibataire et sans enfant. Des journées pleines et riches."

La culture chinoise est encore marquée par la stigmatisation des femmes non-mariées, à tel point que les femmes célibataires après 27 ans sont appelées "shenn nu", ce qui signifie "femmes restantes", un terme plutôt négatif signifiant "femmes non désirées".

L'influenceuse en question, cependant, affiche son identité de "restante" avec fierté parce qu'elle veut être un modèle et une inspiration pour les autres femmes célibataires.

Je veux leur montrer que ce n'est pas parce qu'elles sont célibataires qu'elles ne peuvent pas mener une vie épanouie et merveilleuse. Les gens disent que les femmes célibataires âgées sont des membres indésirables ou inutiles de la société. Je veux leur montrer qu'ils sont loin de la vérité.

Advertisement

Mini n'est qu'un exemple parmi tant d'autres : de nombreuses Chinoises suivent son exemple, montrant sur les médias sociaux qu'elles mènent une vie pleine et fabuleuse même sans homme à leurs côtés : photos de vacances et de vêtements de luxe, le tout accompagné de la phrase "Je suis célibataire".

Un phénomène qui encourage un changement culturel en faveur des femmes qui ne doivent pas être jugées pour leurs choix de vie. Le message n'est pas que l'on ne veut pas de mari ou d'enfants, mais que l'on peut être heureuse sans. Que la réussite d'une femme n'est pas proportionnelle à la famille qu'elle crée, mais aux conquêtes personnelles - notamment économiques - qu'elle parvient à réaliser avec ses propres capacités.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci