Une entreprise refuse le télétravail à ses employés : presque tous démissionnent - Curioctopus.fr
x
Une entreprise refuse le télétravail…
Quand la perspective est trompeuse : 18 photos qui nécessitent un second regard pour être comprises Il dépense 3,7 millions d'euros lors d'une vente aux enchères pour acheter un diamant noir, le plus gros du monde

Une entreprise refuse le télétravail à ses employés : presque tous démissionnent

19 Février 2022 • Par Baptiste
3.923
Advertisement

Ces dernières années, le télétravail est devenu une méthode de travail adoptée par de nombreuses entreprises. Grâce à l'utilisation d'un PC et des outils de travail nécessaires, de nombreux employés ont pu commencer à travailler à domicile. Tout le monde n'apprécie pas cette façon de travailler qui, d'une part, facilite la conciliation entre vie professionnelle et vie privée, mais qui, d'autre part, réduit les contacts avec les collègues. Certaines entreprises, en partie par nécessité et en partie par peur, ont demandé aux employés de retourner travailler au bureau, et un homme a raconté à reddit ce qui s'est passé au sein de son équipe.

via: reddit

L'homme explique qu'il travaille en tant que chef d'équipe dans une équipe qui développe des applications, et que toute l'équipe a travaillé depuis chez elle pendant longtemps : tout fonctionnait correctement. Toutefois, une fois l'urgence passée, la société a demandé aux employés de retourner progressivement au bureau. L'entreprise qui se disait flexible - avec la possibilité d'alterner travail à domicile et travail au bureau - ne l'a pas été et le directeur général a demandé un retour complet aux postes de travail. Les employés ont toutefois exprimé des inquiétudes et des plaintes : "J'ai été embauché à distance et je ne vis pas dans la même ville que le bureau. Je ne veux pas déraciner ma famille. Ferez-vous des exceptions pour les gens comme moi ?". Ce à quoi le PDG a répondu : "C'est ce que nous faisons et ce que nous pensons être le mieux pour l'entreprise. Si tu veux travailler à domicile, mon conseil est d'aller travailler ailleurs."

L'entreprise a donc pris position : il n'y aurait pas de possibilité de travailler à domicile. L'homme raconte ce qui s'est passé ensuite :

Les conversations sur le canal Slack de l'entreprise se sont arrêtées et sont devenues des villes fantômes virtuelles, passant de conversations animées au strict minimum de courtoisie fonctionnelle. La participation aux réunions de l'entreprise a diminué de moitié et, en l'espace d'un mois, les démissions se sont multipliées, y compris la mienne.

La quasi-totalité des employés, en réponse à la possibilité refusée, ont décidé de démissionner et d'envoyer un message fort : une entreprise qui n'écoute pas les besoins de ses employés n'est pas une entreprise qui peut avoir un avenir.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci