x
"Je n'ai qu'un seul enfant alors que…
Mariages

"Je n'ai qu'un seul enfant alors que mon corps est capable d'en avoir plus : le sentiment de culpabilité me tourmente"

04 Janvier 2022 • Par Baptiste
1.055
Advertisement

Je n'ai qu'un seul enfant alors que mon corps est "capable" d'en avoir plus : je ressens un grand sentiment de culpabilité à ce sujet, suis-je irraisonnable ? C'est la question posée par une mère sur un forum, et c'est la même question que se posent de nombreuses autres femmes qui ont déjà un enfant et qui décident d'en avoir d'autres ou non.

C'est un choix libre, mais souvent le sentiment de culpabilité et de responsabilité qui accompagne ce choix empêche de prendre une décision facilement.

via: Mums Net

image: Unsplash

Une mère s'est adressée à un forum parental sur Internet pour obtenir des conseils sur sa situation : elle a un fils de trois ans et son compagnon et elle ont récemment décidé de ne pas en avoir d'autres. La période qui a suivi la naissance de leur premier enfant a été très difficile pour la femme, qui a traversé une phase de dépression : "C'est difficile, même maintenant", dit-elle.

Malgré sa décision légitime, elle dit ressentir un fort sentiment de culpabilité qu'elle n'arrive pas à assumer : "Je ne veux pas que mon fils soit seul, mais je ne peux pas affronter l'idée d'avoir un autre enfant, même si mon corps est capable d'en avoir un."

La femme raconte qu'elle avait amené son fils avec ses cousins : les enfants jouaient ensemble, quand la femme a commencé à ressentir un sentiment de tristesse à la vue de son fils avec d'autres enfants, réalisant que le petit n'aurait pas de petits frères et sœurs avec qui jouer de cette façon.

image: Unsplash

"J'ai un frère et mon partenaire a une sœur, donc aucun de nous ne sait ce que c'est que d'être un enfant unique", écrit la femme dans le post. La femme se sent également coupable envers son amie : "Elle a suivi des traitements de fertilité pour avoir sa fille, et est très frustrée de ne pas pouvoir avoir d'autres enfants. Elle aimerait être en mesure de choisir de donner ou non ses frères et sœurs, tout comme moi."

Suis-je si déraisonnable ?

La prise de conscience de sa condition mentale fragile, la responsabilité de faire un choix qui, aussi libre soit-il, aura un impact sur la vie de son enfant, et la confrontation avec son amie, ont conduit cette femme à être très confuse.

Oui, tu es déraisonnable, a été la réponse au message que la femme a reçu le plus souvent : les gens qui lisent l'histoire, en effet, disent que le fils ne se sentira pas seul en tant qu'enfant unique. "Cultivez les amitiés et votre fils sera formidable", a répondu quelqu'un. Un autre utilisateur a souligné : "On ne met pas une vie au monde juste pour que quelqu'un d'autre ne se sente pas seul". D'autres parents lui ont raconté comment ils avaient fait un choix similaire sans ressentir aucune culpabilité : "Nous sommes heureux comme ça", ont-ils écrit.

Que pensez-vous des doutes de cette mère ? Avez-vous éprouvé des sentiments de culpabilité similaires vis-à-vis de vos enfants ? Racontez-nous votre expérience !

Tags: FemmesFamille
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci