"J'ai 42 ans mais je ne suis pas faite pour être mère" : la réponse d'une femme à la pression sociale insistante - Curioctopus.fr
x
"J'ai 42 ans mais je ne suis pas faite…
Il n'y a pas que des éléphants : arrivez-vous à voir le cœur caché dans cette image ? Une fille voit une araignée dans sa maison et crie si fort que les voisins appellent la police

"J'ai 42 ans mais je ne suis pas faite pour être mère" : la réponse d'une femme à la pression sociale insistante

04 Octobre 2021 • Par Baptiste
1.186
Advertisement

Avec l'arrivée de la trentaine, de nombreuses femmes ressentent la pression de devenir mères. Les discussions avec les parents et les amis ont toujours tendance à tourner autour de la question du mariage, des enfants, de l'avenir et de l'âge qui avance. La question de plus en plus pressante est : "Quand vas-tu avoir un enfant ? Tu as l'âge maintenant". L'intention n'est certainement pas de contrarier les femmes, mais c'est le résultat de croyances très - et peut-être trop - ancrées dans la société selon lesquelles les femmes, à un certain âge, doivent nécessairement devenir des mères.

Yamila Reyn est un mannequin de 42 ans qui a décidé de parler ouvertement de son point de vue sur la maternité, dans l'espoir d'aider les femmes qui se trouvent dans sa situation - et qui sont souvent critiquées - et dans l'espoir d'offrir une nouvelle perspective à tous ceux qui pensent qu'à un certain âge, les femmes devraient aspirer à avoir des enfants. La femme est mariée et bien qu'elle soit physiquement capable et sur le point de se marier, elle a décidé de ne pas avoir d'enfants et de donner la priorité à d'autres aspects de sa vie.

La femme a admis, sans aucune crainte, qu'elle ne se sent pas apte à être mère : "Être mère est une grande responsabilité. J'ai le sentiment que je ne suis pas venue au monde pour avoir des enfants. Je ne suis pas assez mûre pour être mère, ce n'est pas quelque chose à quoi j'aspire dans la vie, ce n'est pas un objectif pour moi". Malgré les propos de ses proches, qui lui disaient qu'il ne lui restait plus beaucoup de temps, elle est toujours restée ferme sur sa position. Elle a également avoué que "je voulais être une mère plus pour mes parents que pour moi-même", car ses parents lui mettaient beaucoup de pression. Cependant, eux aussi ont choisi de soutenir le bonheur de leur fille, quels que soient ses choix en matière de maternité. Elle sait que la pression sociale exercée sur les femmes pour qu'elles aient des enfants peut devenir insupportable, mais il n'y a rien de plus mal que de choisir de devenir mère pour faire plaisir aux autres.

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci