Un photographe immortalise les yeux bleus rares et envoûtants des membres d'une tribu indonésienne - Curioctopus.fr
x
Un photographe immortalise les yeux…
Une mère célibataire épuisée demande de l'aide pour s'occuper de ses triplés : trois grands-mères répondent à l'appel Elle emmène sa fille de 6 mois se faire percer les oreilles : une mère sévèrement critiquée sur le web

Un photographe immortalise les yeux bleus rares et envoûtants des membres d'une tribu indonésienne

11 Août 2021 • Par Baptiste
7.051
Advertisement

Nous sommes entourés de diversité, ce qui rend chacun d'entre nous unique. Il existe des animaux, des cultures et des personnes d'une incroyable beauté et - très souvent - nous n'avons pas l'occasion de les connaître parce qu'ils appartiennent à une réalité très éloignée de la nôtre. Un photographe a toutefois réussi à nous faire partager une petite merveille : une tribu indonésienne, les Butons - dans la région sud-est de Sulawesi - possède un trait génétique particulier.

Certains membres de cette tribu sont atteints du rare syndrome de Waardenburg, qui donne à leurs yeux une couleur bleue électrique, si vive et si intense qu'elle envoûte tout le monde. Le syndrome de Waardenburg est dû à une mutation des gènes et affecte les mélanocytes, provoquant ainsi des "anomalies" dans la pigmentation des yeux, des cheveux et de la peau.

C'est ce syndrome qui rend les personnes porteuses très différentes de la plupart des Indonésiens, qui ont généralement les cheveux et les yeux foncés.

Advertisement

Le photographe et géologue Korchnoi Pasaribu a été fasciné par ces yeux bleus comme la glace, auxquels il a consacré la plupart de ses clichés. Certains membres de la tribu ont également des yeux de couleur différente : un clair et un foncé. M. Korchnoi affirme que la photographie est une passion, et non un emploi à temps plein : c'est ce qu'il aime faire.

Le fait de pouvoir immortaliser quelque chose d'unique le rend heureux, et la tribu Burton a été une grande source d'inspiration pour lui.

Il partage ces magnifiques portraits sur son profil Instagram. En photographiant ces personnes, il a eu l'occasion d'apprendre à les connaître, et il affirme qu'elles ne se plaignent pas de problèmes de vision liés au syndrome. La seule gêne qu'elles éprouvent est un larmoiement soudain si leurs yeux sont exposés à une lumière excessive.

Advertisement

Quelques clichés, mais incroyablement évocateurs : les yeux de ces personnes parviennent à nous ensorceler par leur expressivité. Apprendre à connaître un peuple, sa diversité, sa culture, ses particularités, son mode de vie et son quotidien : Korchnoi, bien que n'étant pas un photographe à plein temps, a réussi - avec quelques photos seulement - à dépeindre tout cela parfaitement et à faire passer un message fort. La diversité est ce qui nous rend beaux et uniques aux yeux des autres, et nous devrions toujours en être fiers.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci