Des scientifiques ramènent à la vie une plante vieille de 32 000 ans enfouie sous le permafrost - Curioctopus.fr
x
Des scientifiques ramènent à la vie…
Un seul arbre suffit à rafraîchir une rue de ville la nuit : une recherche le démontre 15 fois où des personnes sont tombées de manière inattendue sur quelque chose d'étrange

Des scientifiques ramènent à la vie une plante vieille de 32 000 ans enfouie sous le permafrost

08 Août 2021 • Par Baptiste
1.628
Advertisement

La couche de pergélisol qui recouvre les régions arctiques du monde est comme un coffre au trésor qui peut nous étonner et nous donner les preuves d'un passé lointain, resté presque intact grâce à la glace dans laquelle il était enveloppé depuis très longtemps.

Les scientifiques russes en savent quelque chose : en Sibérie, ils ont mis au jour des fruits de plantes préservées par l'épaisse couverture glaciaire, comme si elles étaient en état de congélation prolongée. Imaginez pouvoir observer des éléments naturels parfaitement conservés datant de la préhistoire : c'est ce qu'ont fait ces chercheurs, qui ont réussi à régénérer une série de plantes à partir de fruits datant de 32 000 ans !

Il est bien connu que le pergélisol agit comme un "conteneur" et une couverture pour divers éléments. Cependant, il est assez incroyable de penser que de véritables trésors préhistoriques peuvent être trouvés sous cette épaisse couche glaciaire, qui est menacée dans de nombreux cas par le réchauffement climatique et la fonte des glaces qui en résulte.

Des trésors tels que les fruits de Silene stenophylla, une plante vieille de 32 000 ans, que l'équipe scientifique russe en question a trouvée alors qu'elle était engagée dans une vaste campagne de fouilles visant à identifier les terriers d'écureuils sous le permafrost, ainsi que toute nourriture qui y était stockée.

Parmi le matériel biologique trouvé dans le pergélisol, on trouve donc les fruits en question, qui ont été préservées par la glace et ont immédiatement fait l'objet d'études visant à déterminer s'il était possible de les "ressusciter" en plantes. Et c'est ce qui s'est passé. Les chercheurs ont d'abord essayé d'utiliser les graines contenues dans les fruits préhistoriques, mais sans succès. Ensuite, en prélevant du tissu placentaire sur des graines immatures et en utilisant la technologie du clonage, ils ont pu faire pousser 36 plantes.

Advertisement

Ces plantes anciennes sont revenues à la vie de nos jours, telles qu'elles étaient sur notre planète au Paléolithique supérieur. Il s'agit d'une régénération record, puisque la plus ancienne plante à être régénérée était un palmier dattier de Judée, d'il y a environ 2000 ans.

Face à ces "nouvelles" plantes anciennes, les scientifiques ont pu constater quelques différences, petites mais notables, avec la Silene stenophylla d'aujourd'hui. Les pétales, par exemple, étaient plus espacés, et les graines étaient plus productives, produisant 100 % du temps. Le permafrost, en somme, s'est révélé une fois de plus un incroyable et fascinant réceptacle de merveilles et de témoignages, comme s'il s'agissait d'un "entrepôt" de notre passé, important à protéger et à préserver. Qui sait quelles autres découvertes l'avenir nous réserve !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci