Une maman désactive les comptes sociaux de sa fille influenceuse, suivie par 2 millions de personnes : "Je veux la protéger" - Curioctopus.fr
x
Une maman désactive les comptes sociaux…
Une femme de 40 ans est la cible de nombreuses critiques sur le web pour son apparence 15 fois où la perspective a habilement trompé notre perception de la réalité

Une maman désactive les comptes sociaux de sa fille influenceuse, suivie par 2 millions de personnes : "Je veux la protéger"

21 Juillet 2021 • Par Baptiste
6.639
Advertisement

Dans le monde des réseaux sociaux, nous sommes tous constamment exposés : certaines personnes publient quelque chose de temps en temps, d'autres en ont fait leur métier. Les réseaux sociaux ont modifié nos relations entre nous, en particulier avec les jeunes, et nos relations avec nos pairs : la peur de ne pas être accepté est toujours présente. Mais qu'est-ce que cela signifie d'être constamment exposé et suivi par des millions et des millions de personnes ? Fernanda Rocha Kanner est la mère de Nina, une jeune fille de 14 ans qui compte des millions de followers sur TikTok et Instagram.

TikTok est devenu le réseau social le plus populaire auprès des jeunes : il a renoncé au partage de photos et lancé des vidéos à la place, qui ont le pouvoir de divertir davantage les utilisateurs et de les inciter à rester plus longtemps sur la plateforme, voire à passer des heures à regarder des vidéos. Les réseaux sociaux doivent être utilisés avec parcimonie. Fernanda s'est inquiétée pour sa fille adolescente - suivie par près de deux millions de personnes - et a donc désactivé ses comptes. Les followers de Nina ont alors contacté sa maman sur son profil Instagram et Fernanda a expliqué pourquoi elle avait agi ainsi. Selon elle, "il n'est pas sain que les adultes et les adolescents utilisent leur personnalité virtuelle comme un outil de connaissance de soi, ou qu'ils se construisent sur les opinions d'autres personnes qu'ils ne connaissent pas."

Pour Fernanda, le nombre de followers de sa fille n'était "qu'une illusion" et aurait pu être un obstacle au développement de son individualité. Fernanda ne voulait pas que Nina pense que sa personnalité correspondait à ce qu'elle semblait être sur les réseaux sociaux : la plus grande crainte de la femme était que Nina ne puisse pas distinguer son personnage de sa personne. La femme a écrit : "Je ne veux pas la voir faire la promotion de vêtements en polyester. Je ne veux pas que ma brillante fille se prête aux danses quotidiennes comme un babouin dressé. Je pense que c'est amusant ... mais très insuffisant (...) nous sommes nés avec divers dons qui nous rendent uniques, mais lorsque les gens copient et collent ce que le reste de la meute fait, ils se diluent dans le processus et deviennent l'un des éléments de la foule." La femme veut ce qu'il y a de mieux pour sa fille car "être célèbre à tout prix est peut-être le rêve le plus triste dont j'ai jamais entendu parler." Partagez-vous les pensées de cette femme ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci