Les filles prénommées Alexa sont victimes de harcèlement : les parents demandent à Amazon de changer de nom - Curioctopus.fr
x
Les filles prénommées Alexa sont victimes…
Abandonnés mais fascinants : 15 lieux où le temps a laissé une marque indélébile 15 photos d'hommes se moquant des femmes et de leurs

Les filles prénommées Alexa sont victimes de harcèlement : les parents demandent à Amazon de changer de nom

13 Juillet 2021 • Par Baptiste
1.468
Advertisement

Les technologies contemporaines sont-elles vraiment toutes positives ? La réponse à cette question ouvre toute une série de réflexions, il ne peut donc pas y en avoir qu'une. Cependant, à en juger par ce que nous allons vous dire, on peut dire que certains des aspects les plus modernes de la technologie s'immiscent souvent dans la vie des gens d'une manière inappropriée, créant ainsi des problèmes d'une importance non négligeable.

Nous connaissons tous Alexa, l'assistant virtuel d'Amazon qui peut "parler" avec nous, les humains, et effectuer toute une série de tâches grâce à son intelligence artificielle. Eh bien : avant que ce gentil et serviable petit robot ne soit lancé sur le marché, de nombreuses femmes, filles et enfants portaient ce prénom, 100% humain. Et c'est précisément à ces personnes que l'invention d'Amazon cause un certain nombre de problèmes, de nature émotionnelle et psychologique.

via: BBC

De plus en plus de parents dans différentes parties du monde demandent à Amazon de changer le nom de son assistant virtuel. La raison ? C'est simple : leurs filles nommées Alexa sont victimes de harcèlement parce qu'elles portent le même nom que l'appareil électronique.

Au Royaume-Uni, une série de procès a même été déposée pour demander un changement à la multinationale dirigée par Jeff Bezos.

Selon les familles en question, les filles et les jeunes femmes sont trop souvent l'objet de plaisanteries ironiques dans lesquelles les personnes qui les entourent crient leur nom et font semblant de donner ou d'exécuter un ordre. Et il ne s'agit pas seulement de blagues innocentes et somme toute ironiques, mais souvent aussi de mots offensants, agaçants et même violents. Un phénomène réel, donc, qui fait l'actualité et qui pousse de nombreuses personnes à demander que des mesures concrètes soient prises.

Il ne s'agit pas d'une pratique limitée aux jeunes filles, mais aussi aux femmes plus âgées, qui sont également sujettes à des plaisanteries et à des taquineries tout sauf gentilles, même sur le lieu de travail. Face à ce véritable concert de plaintes, Amazon n'a pas encore fait savoir si elle avait l'intention de faire quelque chose et s'est limitée, pour l'instant, à quelques réponses d'excuse.

Advertisement

La société basée à Seattle s'est dite "attristée" et "désolée" de ce qui se passe, condamnant fermement les incidents liés à l'harcèlement, sous quelque forme que ce soit. Toutefois, elle a également expliqué que "le nom Alexa a été choisi parce que l'assistant vocal représente l'intelligence, l'empathie, l'inclusivité et la prévenance." Des qualités positives, certes, mais malheureusement, la réalité quotidienne de nombreuses femmes, jeunes ou moins jeunes, raconte autre chose.

À tel point qu'aux États-Unis, le mouvement "Alexa is human" a été créé, visant à sensibiliser le public à cette question et déterminé plus que jamais à faire pression sur Amazon pour qu'il change le nom de son assistant virtuel. Alors que les histoires de parents inquiets pour la vie quotidienne de leurs filles se succèdent jour après jour, il ne reste plus qu'à voir si tout cela aura une suite concrète ou non.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci