Cette enfant autiste de 9 ans a un QI supérieur à celui d'Albert Einstein et de Stephen Hawking - Curioctopus.fr
x
Cette enfant autiste de 9 ans a un QI…
Lutte contre l'obésité : ce dispositif controversé bloque la mâchoire pour empêcher de manger Ce bateau super aérodynamique peut voler sur l'eau à 100 km/h

Cette enfant autiste de 9 ans a un QI supérieur à celui d'Albert Einstein et de Stephen Hawking

09 Juillet 2021 • Par Baptiste
1.841
Advertisement

Il existe des personnes qui, grâce à leur intelligence hors du commun, sont considérées comme de véritables génies. Il existe des enfants et des adolescents qui, malgré leur très jeune âge, ont atteint des objectifs qui, pour beaucoup de gens, sont inatteignables. Et Adhara Pérez est l'un de ces enfants : elle est originaire de Mexico, elle n'a que 9 ans et son QI dépasse celui d'Albert Einstein et de Stephen Hawking.

Avec un QI de 162, légèrement supérieur à celui d'Albert Einstein et de Stephen Hawking, cette enfant prodige a commencé à passer des tests de QI alors qu'elle n'avait que 4 ans. Même à l'époque, elle avait montré des capacités qui sortaient de l'ordinaire. Aujourd'hui, à l'âge de 9 ans seulement, Adhara prépare deux diplômes : l'un en ingénierie des systèmes et l'autre en ingénierie industrielle. Bien qu'elle soit incroyablement jeune, elle a des idées très claires : elle veut devenir astronaute de la NASA. L'université d'Arizona lui a offert une place pour étudier l'astronomie, et la jeune fille pense déjà à se lancer dans cette nouvelle aventure pour construire son avenir.

Mais la vie d'Adhara n'a pas été facile : à l'âge de trois ans, on lui a diagnostiqué le syndrome d'Asperger - un trouble qui fait partie du spectre autistique - et pour cette raison, elle a été victime de harceleurs qui la prenaient pour cible parce qu'elle était "différente". Ses enseignants pensaient également qu'il n'y avait pas d'avenir pour la fillette, peut-être en raison de l'idée fausse selon laquelle l'autisme est un trouble limitatif. À seulement 9 ans, Adhara a pourtant prouvé que ce n'était pas le cas.

Advertisement

La mère d'Adhara a toujours cru en elle et, bien qu'elle n'ait jamais eu beaucoup d'argent, elle l'a emmenée chez un neuropsychiatre pour une thérapie. C'est là qu'ils ont confirmé le QI exceptionnel de sa fille, qui lui a permis de terminer l'école primaire à cinq ans, le collège à six ans et le lycée à huit ans. La femme envisage maintenant d'accompagner sa fille aux États-Unis, dans l'espoir qu'elle puisse obtenir une bourse d'études universitaires. Une enfant prodige, victime de harcèlement, qui nous apprend que l'intelligence est plus forte que tous les préjugés.

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci