Elle gare sa voiture dans une zone de stationnement interdit et gêne le travail d'une équipe d'ouvriers : ils se vengent - Curioctopus.fr
x
Elle gare sa voiture dans une zone de…
Une entreprise présente la première batterie domestique à hydrogène : elle peut alimenter une maison pendant 3 jours Confortables mais élégantes : Balenciaga lance ses Crocs à talons

Elle gare sa voiture dans une zone de stationnement interdit et gêne le travail d'une équipe d'ouvriers : ils se vengent

13 Juin 2021 • Par Baptiste
3.519
Advertisement

Est-il utile de se venger d'une personne qui a commis un tort ? Sûrement pas : mettre en œuvre un plan de vengeance n'aide pas à éliminer le problème rencontré, mais cela peut être utile pour donner une leçon à ceux qui ne sont pas capables - ou simplement ne veulent pas - respecter les autres et leur travail. Nous allons vous parler d'un plan de vengeance mis en œuvre par des travailleurs qui, agacés par le manque de respect continu d'une femme, ont décidé de lui donner une leçon.

Le chef de chantier raconte l'histoire sur Reddit :

Je travaille dans le bâtiment comme contremaître pour construire une nouvelle maison. Cette maison est perchée sur une colline et on ne peut y accéder que par un sentier de randonnée. Tous nos matériaux doivent être portés sur ce chemin à la main, ce qui est très difficile pour nous. Une de nos consolations est d'avoir les deux places de stationnement sur la route en bas de la colline, marquées par les panneaux officiels d'interdiction de stationnement. Malheureusement, il y a une école primaire à un demi-pâté de maisons de là, et les parents des enfants semblent souvent penser qu'ils peuvent se garer sur nos places. Je me considère comme une personne raisonnable, donc si quelqu'un s'est garé sur les places et que nous n'avons pas de livraison ou besoin de garer un camion, c'est très bien, mais si nous avons besoin des places et que quelqu'un est garé là, je lui demande de bouger et la plupart du temps, cela est fait aussitôt. Mais pas aujourd'hui.

L'homme continue :

Je reçois un appel du camion de livraison de bois et il dit qu'il sera là dans deux ou trois minutes. Je lui indique que je le retrouverai dans la rue et m'assure qu'il a de la place pour se garer. Bien sûr, je ne voulais pas qu'il se gare au milieu de la rue alors que nous avons de la place pour lui. En descendant la colline, je remarque qu'un parent d'élève est assis dans sa voiture ; supposant qu'elle attend simplement de récupérer son fils, je m'approche de sa voiture et lui dis poliment qu'elle est garée dans une zone interdite et que nous avons vraiment besoin qu'elle la libère pour garer le camion qui arrive. Elle répond : "Je n'en ai que pour quelques minutes et votre camion n'est pas là, détendez-vous !" Avant que je puisse répondre, un énorme camion d'exploitation forestière arrive au coin de la rue et je lui fais signe, puis je fais un geste vers lui à la femme dans la voiture qui a maintenant remonté sa fenêtre pour m'ignorer, puis le camion s'arrête à côté de sa voiture et je lui demande à nouveau poliment, sur un ton plus fort, de déplacer son véhicule, en lui rappelant qu'il est garé dans une zone réservée. C'est alors que j'ai une idée géniale : je demande au chauffeur-livreur de se garer le plus près possible d'elle et de la bloquer et de l'"emprisonner" entre deux places de stationnement. Lorsque la femme se rend compte qu'elle a été coincée, elle prend l'enfant et commence à réaliser qu'elle n'a aucun moyen de partir. Elle se précipite vers moi et me dit : "Je suis très pressée, vous devez déplacer votre foutu camion maintenant pour que je puisse partir." Avant que je puisse répondre, le chauffeur répond : "Madame, pour décharger le bois du camion, nous avons dû le libérer de la sangle et, selon la politique de notre entreprise, je ne suis pas autorisé à déplacer le camion avec une cargaison non sécurisée. Désolé !"

Elle hurle et se précipite vers sa voiture. Elle passe furieusement par la porte du passager et s'assoit sur le siège du conducteur. À ce moment-là, le policier qui était intervenu s'est approché de moi et du chauffeur, mais avant même qu'il ait pu se présenter, la mère dans la voiture a mis la marche arrière et appuyé sur l'accélérateur, a percuté le camion, puis a essayé de monter sur le trottoir et de conduire à partir de là. Le policier, le conducteur et moi regardons la scène avec incrédulité alors qu'elle arrive à mi-chemin du trottoir et reste coincée, après quoi le policier s'approche rapidement de la porte de la voiture et lui ordonne de sortir : la femme ne s'était pas rendu compte qu'elle avait fait tout cela devant un policier !

Pendant ce temps, mes garçons finissent de déplacer le reste du bois pendant que la femme est arrêtée, accusée de mise en danger d'enfants (son fils était à l'arrière de la voiture pendant tout ce temps), de conduite dangereuse, de destruction de biens (l'arrière du camion) et de conduite avec un permis suspendu. Pour couronner le tout, la voiture a été remorquée et l'enfant est rentré chez sa grand-mère pendant qu'elle allait passer un peu de temps dans une cellule.

La situation a assurément dégénéré, la femme va-t-elle apprendre grâce à cela à respecter le travail des autres et à ne pas se garer là où on ne peut pas ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci