Il débranche le réfrigérateur pour recharger son téléphone : 1 000 doses de vaccin anti-covid détruites - Curioctopus.fr
x
Il débranche le réfrigérateur pour…
Un élève expulsé de l'école pour avoir porté une jupe : les enseignants s'habillent comme lui en signe de protestation La Lituanie construit un portail virtuel futuriste pour se connecter à la Pologne en temps réel

Il débranche le réfrigérateur pour recharger son téléphone : 1 000 doses de vaccin anti-covid détruites

08 Juin 2021 • Par Baptiste
1.283
Advertisement

Depuis que la pandémie de coronavirus a commencé à sévir dans le monde, les plus grands efforts déployés par les pays et les équipes scientifiques ont certainement porté sur la mise au point de vaccins capables de combattre la maladie et de mettre fin, le plus rapidement possible, au cauchemar que la planète a vécu, et vit encore en partie.

Chaque dose est importante, dans ce sens, et peut aider. Il y a cependant une personne qui, pour un besoin personnel insignifiant et une bonne dose de distraction, a provoqué la destruction d'environ 1 000 fioles. Comment a-t-elle fait ? Simple : en débranchant le réfrigérateur du réseau électrique où ils étaient stockés pour recharger son téléphone portable.

Cela s'est passé au Kirghizstan, et plus précisément dans une clinique de la capitale Bishkek, en avril 2021. Le fait, qui n'a été révélé que plus tard par le gouvernement du pays asiatique, concernait précisément un millier de doses de vaccin russe anti-Covid Spoutnik V. Il n'y a rien eu à faire pour les récupérer : après que quelqu'un à l'intérieur de l'établissement ait débranché le réfrigérateur pour recharger son téléphone, les flacons ont perdu leur validité et la seule chose qui restait à faire était de les jeter.

Selon des sources locales, les vaccins faisaient partie d'un lot d'environ 20 000 doses données au pays par la Russie. On ne sait pas qui a causé matériellement l'accident, ni comment il a été possible de ne pas se rendre compte que, en débranchant le réfrigérateur, des dommages importants auraient été causés.

Une fois l'épisode rendu public, les critiques n'ont pas tardé à fuser. Le ministre de la Santé, Alimkadyr Beishenaliyev, a notamment été la cible de commentaires négatifs. Il avait déjà été critiqué suite à des déclarations sur un éventuel "antidote" non clinique et non vérifié contre le coronavirus, proposé grâce à une racine toxique.

Bien que les cas et les décès au Kirghizstan n'aient pas atteint les chiffres enregistrés dans d'autres pays du monde, il n'est certainement pas souhaitable de perdre des vaccins qui, à l'heure actuelle, sont importants et demandés. On ne peut qu'espérer que la prochaine fois, un peu plus d'attention sera accordée à ces vaccins précieux !

Tags: WtfAbsurdesActualité
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci