Les grands-parents doivent demander le consentement de leurs petits-enfants avant de les prendre dans leurs bras : une maman enflamme le débat - Curioctopus.fr
x
Les grands-parents doivent demander…
Un jeune homme achète le domaine Google Argentine pour 2,40€ : Un garçon se déguise en coursier et livre son CV dans une boîte de gâteaux

Les grands-parents doivent demander le consentement de leurs petits-enfants avant de les prendre dans leurs bras : une maman enflamme le débat

09 Mai 2021 • Par Baptiste
5.245
Advertisement

Recevoir des câlins de la part des grands-parents et d'autres membres de la famille est, pour la plupart d'entre nous, quelque chose de tout à fait normal : depuis l'enfance, nous sommes habitués à leurs petites et grandes manifestations d'affection, à leurs câlins et à leurs baisers. Si ces gestes sont appréciés par l'enfant, tout va bien, mais ne s'est-on jamais demandé si ces gestes sont vraiment souhaités par l'enfant ? Sommes-nous sûrs que les enfants veulent être pris dans les bras et embrassés quand les adultes le veulent ou peut-être devrions-nous comprendre leur état d'âme ? Pourquoi les parents obligent-ils les enfants à faire des câlins et à embrasser les adultes sans tenir compte de leurs désirs ?

Ce sont les questions que se pose Brittany Baxter, mère d'une petite fille de 2 ans, qui explique sa pensée dans une vidéo sur TikTok : la femme dit avoir appris à sa fille la valeur du consentement, c'est-à-dire dire non à une attention physique non désirée. Si la petite fille ne le souhaite pas, elle est libre de refuser les câlins et les baisers de ses grands-parents ou d'autres membres de la famille. Ces enseignements ont toutefois été sévèrement critiqués et la femme dit en avoir assez que les gens jugent ses méthodes parentales.

Ce qui la dérange, c'est que les grands-parents s'adressent souvent à leur petite-fille en lui demandant de leur rendre la pareille, franchissant ainsi les limites établies par leur fille : c'est comme si les grands-parents utilisaient un baiser ou un câlin pour confirmer que leur petite-fille les aime. Brittany, quant à elle, a tenté d'expliquer que le manque d'attention physique n'est pas synonyme de manque d'affection : l'enfant ne doit pas être obligée de faire plaisir à ses grands-parents juste pour les rassurer ou pour montrer l'amour qu'elle leur porte.

Advertisement

Les grands-parents ne comprennent pas cette position et se sentent blessés par le comportement de leur petite-fille, mais Brittany ne change pas d'avis : il faut normaliser le fait que les enfants ne doivent pas être forcés d'embrasser et de faire des câlins aux adultes, et que ces derniers doivent d'abord demander la permission. "Ma fille et son corps n'existent pas pour rendre quelqu'un d'autre plus tranquille et pour que quelqu'un d'autre se sente plus aimé. Les sentiments de personne ne seront jamais plus importants que le droit de ma fille à son propre corps."

Des milliers de personnes ont commenté la vidéo et la femme a suscité un véritable débat : il y a ceux qui partagent la pensée de la femme, et admettent qu'ils essaient d'enseigner à leurs enfants la valeur du consentement, et ceux qui pensent que c'est une pensée exagérée. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci