Il vit dans une maison qui n'est pas la sienne depuis plus de 20 ans et n'a jamais payé : il a toujours réussi à éviter l'expulsion - Curioctopus.fr
x
Il vit dans une maison qui n'est pas…
Journées à oublier : 15 mamans ont partagé des photos de petits désastres quotidiens Par superstition, un passager jette des pièces de monnaie dans le moteur de l'avion : le vol est annulé

Il vit dans une maison qui n'est pas la sienne depuis plus de 20 ans et n'a jamais payé : il a toujours réussi à éviter l'expulsion

05 Mai 2021 • Par Baptiste
2.396
Advertisement

Guramrit Hanspal, un homme de 52 ans résidant à Long Island, dans l'État de New York, a réussi à vivre dans une maison qui ne lui appartient pas pendant plus de 20 ans sans jamais payer et en réussissant toujours à éviter l'expulsion. La maison, avec 3 chambres et près de 200 mètres carrés, a été achetée par l'homme en 1998 pour 290 000 dollars. Mais depuis ce jour, l'homme n'a payé qu'un seul versement de son prêt hypothécaire et a réussi, grâce à plusieurs actions en justice, à éviter l'expulsion.

via: nypost.com

Après le premier paiement, d'un montant de 1 602 dollars, l'homme est en situation de défaut de paiement et, un an plus tard, la controverse commence : la maison est saisie et il est interdit à Guramrit Hanspal de faire valoir des droits sur la propriété. À partir de janvier 2001, l'homme a commencé à déposer plusieurs demandes de mise en faillite. En 2004, il a ensuite transféré l'acte de propriété de la maison à un ami, mais il n'avait aucun droit légal de le faire. Cet ami a ensuite déposé une demande de faillite en 2005, évitant ainsi l'expulsion. Subterfuge, ruse et manque d'honnêteté : selon des documents judiciaires consultés par le New York Post, l'homme a intenté quatre procès et déclaré sept fois faillite pour éviter l'expulsion.

image: New York Post

La maison appartient actuellement à deux banques et à une société immobilière, mais bien qu'il ne soit pas propriétaire de la maison, l'homme n'est jamais parti : il a réussi à rester dans la maison en profitant des règles de "suspension automatique" du code des faillites des États-Unis, qui donnent aux débiteurs un sursis temporaire contre les mesures de recouvrement et les saisies. L'homme n'occupe donc pas légalement la propriété, mais il n'est pas la seule personne prête à utiliser les tribunaux pour prolonger cette occupation illégale. L'avocat Jordan Katz, qui représente le propriétaire actuel de la propriété, affirme qu'aucun cas ne se rapproche de celui de M. Hanspal.

"L'histoire de cette affaire qui dure depuis une vingtaine d'années doit prendre fin", a écrit le juge Scott Fairgrieve du tribunal de Nassau dans une procédure de décembre 2019, mais - malgré des tentatives répétées - l'homme occupe toujours la propriété et le jour où il quittera la maison semble bien loin.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci