Elle achète une maison accolée à une route et se plaint du bruit : elle reçoit une pluie de critiques sur le web - Curioctopus.fr
x
Elle achète une maison accolée à…
Une entreprise crée des muscles hyperréalistes en silicone : avoir un physique sculpté sans faire de sacrifices est possible Hors du commun : 15 personnes qui ont décidé de faire les choses à leur manière sans aucune honte

Elle achète une maison accolée à une route et se plaint du bruit : elle reçoit une pluie de critiques sur le web

21 Avril 2021 • Par Baptiste
10.666
Advertisement

Changer de maison est souvent une véritable aventure, pleine d'imprévus et d'inconnues. Même si nous accordons la plus grande attention à chaque détail, il y a toujours quelque chose qui nous échappe. Dans le cas de l'Anglaise dont nous allons vous parler, ce qui a été omis, ou du moins sous-estimé, c'est une route à 4 voies, 2 dans chaque sens, accolée à la maison qu'elle a achetée avec son mari.

Une fois installés là, pour les deux, a commencé un véritable cauchemar fait de bruit, de vibrations et de sécurité insuffisante. La femme a donc fait connaître sa situation, demandant aux autorités locales d'installer des barrières de protection pour son jardin et des radars pour ralentir les véhicules qui passent. C'est à ce moment-là que le débat a commencé, entraînant même des critiques sévères de la part de personnes qui l'ont ridiculisée pour ne pas avoir remarqué un problème aussi important plus tôt.

"Je ne suis pas stupide", a déclaré Jackie McCormack, qui a été interrogée sur l'affaire dans laquelle elle et son mari sont impliqués. Selon ses dires, avant d'acheter la maison "incriminée" à Coleshill, dans le Warwickshire - une construction neuve d'environ 350 000 livres - elle et son mari s'y étaient toujours rendus à des moments où la route A446 était relativement calme.

Le bruit des voitures et des camions qui passent à grande vitesse n'était donc pas perceptible. Pourtant, une fois sur place, la situation s'est révélée plus critique qu'il n'y paraissait. Les niveaux sonores dépassent souvent 85 décibels, tandis que dans le jardin, ils peuvent atteindre plus de 120, notamment lors du passage des camions. C'est pourquoi Jackie et son mari ont demandé de toute urgence que la limite de vitesse soit abaissée, avec des radars et des barrières de protection pour leur jardin, qui donne sur la route.

"Le bruit est absolument épouvantable, raconte Jackie, nous devons porter des boules Quiès au lit, la maison tremble à chaque fois qu'un camion passe, et je suis constamment en train de nettoyer les résidus de pollution de la route.

Des plaintes qui, cependant, ont généré un retour de bâton inattendu pour la femme. La plupart des personnes qui se sont exprimées sur la question ont de fait soutenu que le couple aurait dû savoir dans quoi il s'engageait en achetant une maison à cet endroit. "Comment ont-ils pu ne pas savoir ? Les nuisances sonores n'étaient-elles pas évidentes ?", ont-ils déclaré.

Advertisement

La réponse de Jackie ne s'est pas fait attendre. "Je savais qu'il s'agissait d'une route très fréquentée, je serais idiote si j'avais pensé que cela n'aurait pas fait de bruit, mais nous n'avions jamais imaginé que cela serait à ce point. Je me battrai bec et ongles pour résoudre ce problème. Je ne peux pas déménager d'ici, car personne n'achèterait la maison."

Une question plutôt épineuse et toujours ouverte. Si, d'une part, le bruit et les vibrations de cette maison auraient pu être prévus, d'autre part, on se demande comment il a été possible de construire et de vendre une maison à cet endroit, sans penser aux désagréments quotidiens de ses habitants.

Qu'en pensez-vous ? Cette femme a-t-elle raison de demander aux autorités d'intervenir ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci