L'"île qui n'existe pas" se trouve en Italie : l'histoire fascinante de Ferdinandea - Curioctopus.fr
x
L'"île qui n'existe pas" se trouve…
Une femme trouve un serpent dans un paquet de salade acheté au supermarché À quoi ressembleraient les dessins animés dans le monde réel ? Cet artiste les montre comme des personnes en chair et en os

L'"île qui n'existe pas" se trouve en Italie : l'histoire fascinante de Ferdinandea

18 Avril 2021 • Par Baptiste
1.231
Advertisement

Parler d'une île "qui n'existe pas" évoque immédiatement des atmosphères fantastiques, féeriques et légendaires. Des idées fascinantes, mais parfois celles-ci peuvent avoir une portée beaucoup plus réelle qu'il n'y paraît. La terre dont nous allons vous parler, de fait, existe ; seulement... on ne peut pas la voir. Ou plutôt, on ne peut pas toujours la voir.

De quoi parlons-nous ? D'une île située dans la mer Méditerranée, au large de la Sicile, entre l'Italie et la Tunisie. Elle est connue sous sept noms différents, mais nous l'appellerons ici par le plus célèbre : Ferdinandea. Êtes-vous prêt à partir à la découverte d'un territoire à l'histoire aussi fascinante que curieuse, qui a même provoqué quelques incidents diplomatiques ?

En juin 1831, dans le sud-ouest de la Sicile, des phénomènes sismiques de très forte intensité ont été enregistrés, accompagnés de nombreux signes annonçant que quelque chose d'important se passait sous les eaux de la Méditerranée. Des exhalaisons d'acide sulfurique, des colonnes de fumée, des jets de lave et de pierre ponce s'élèvent de la mer, qui bout et devient de plus en plus trouble, entraînant la mort des poissons.

En bref : une scène presque infernale, confirmée par les habitants et les marins et pêcheurs qui ont navigué dans ces eaux. Au bout de quelques jours, la fumée, qui montait de plus en plus haut, au milieu des grondements et des débris, a révélé une surprise : juste à l'endroit où se concentraient tous ces phénomènes, une véritable petite île était apparue, avec un cratère d'où sortaient des cendres et des vapeurs.

Avec une circonférence de 4 km et une hauteur de 60 mètres, l'île Ferdinandea a émergé à la mi-juillet. Au fil des jours, sa forme s'est précisée et la nouvelle de son apparition a commencé à circuler, provoquant une certaine agitation. Au-delà des aspects géologiques et scientifiques, cette bande de terre n'a cependant pas tardé à faire l'objet de revendications politiques très précises. La raison principale ? Sa position super-stratégique au centre de la Méditerranée : un excellent lieu de débarquement pour les navires civils et militaires.

C'est ainsi qu'est apparue, en même temps que l'île, une série de conflits territoriaux qui ont duré de nombreuses années. Bien que Ferdinandea fasse partie des territoires des Bourbons du Royaume des Deux-Siciles, les Britanniques prennent possession des terres, plantent leur drapeau et la baptisent "Graham". Les Bourbons réagissent et, une fois arrivés sur place, remplacent le drapeau anglais par le leur. Mais ce n'était pas encore fini, car après environ un mois, c'était le tour des Français, qui ont débarqué sur Ferdinandea et l'ont appelée "Julie".

Advertisement

Pendant ce temps, c'est l'île elle-même qui montrait des signes de "mouvement". Des glissements de terrain et l'érosion se sont succédé, et les géologues ont constaté qu'elle pourrait sombrer aussi rapidement qu'elle est apparue. Composée principalement de téphrite, une roche volcanique plutôt fragile et facilement érodable, le mouvement des vagues de la mer détruisait ce qui avait émergé, ramenant l'île sous l'eau. Et ce fut le cas : début décembre, tout ce qui restait de Ferdinandea (ou Graham, Julie, Nerita, Corrao, Sciacca ou encore Hotham !) était un banc de roche de lave à peine visible sur la mer.

En 1846 et 1863, l'île est réapparue. Aujourd'hui, l'île est toujours là, à une profondeur d'environ 7-8 mètres, et il est possible de la voir en plongeant. Comment cela peut-il arriver ? C'est simple : cette île n'est rien d'autre que la pointe d'un édifice volcanique, submergée comme beaucoup d'autres à proximité. En tant que tel, elle est soumise aux mouvements et à l'action de la mer. La région de la Sicile a d'ailleurs toujours été connue pour sa sismicité et son volcanisme, et l'histoire de Ferdinandea le confirme de manière unique.

Le temps viendra-t-il tôt ou tard d'une cinquième apparition de cette incroyable île-volcan méditerranéenne ? Seul le temps nous le dira. Connaissiez-vous son histoire ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci