Helsinki souterraine : la ville clone avec des kilomètres de tunnels et des zones où on peut s'amuser ou se réfugier - Curioctopus.fr
x
Helsinki souterraine : la ville clone…
La chanson Il entre dans une maison pour voler mais s'endort : les agents le réveillent et l'arrêtent

Helsinki souterraine : la ville clone avec des kilomètres de tunnels et des zones où on peut s'amuser ou se réfugier

10 Avril 2021 • Par Baptiste
1.644
Advertisement

Pensez une seconde à un scénario apocalyptique, dystopique, catastrophique. Qu'est-ce qui vous vient à l'esprit ? Une bombe atomique, un ouragan, un violent tremblement de terre ? Il existe de nombreuses situations de ce type sur lesquelles nous pouvons fantasmer, et sur lesquelles les œuvres littéraires et cinématographiques ont sûrement contribué, au fil des ans, à créer les images et les histoires adéquates.

Dans le cas malheureux où l'un de ces terribles événements se produirait pour de vrai, il existe une ville qui n'entend pas disparaître pour autant. Nous parlons d'Helsinki, la capitale finlandaise, qui est en train de construire une véritable réplique d'elle-même... sous terre. Depuis l'époque de la guerre froide, les Finlandais ont commencé à creuser bien plus que de simples bunkers, mais des kilomètres et des kilomètres d'environnements et de tunnels où rien ne manque pour survivre, des endroits pour se loger aux endroits pour s'amuser. Prêt à découvrir cette ville dans la ville ?

Tout a commencé dans les années 1960, en pleine guerre froide, lorsque la capitale finlandaise a approuvé un projet vaste et ambitieux qui prévoyait de reproduire les espaces urbains sous terre. Les travaux ont donc commencé et, au fil des ans, Helsinki est devenue la seule ville au monde à disposer d'un plan d'urbanisme souterrain.

Lignes électriques, égouts, systèmes de filtration de l'air : en l'espace de quelques décennies, sous les maisons et les rues donnant sur le golfe de Finlande, a pris vie ce qui est probablement le plus grand abri anti-bombes existant, bien qu'il serait réducteur de l'étiqueter ainsi et que ce n'est pas ainsi que les concepteurs veulent le définir.

Advertisement

Bien que le projet ait été officiellement justifié par les autorités comme étant nécessaire pour décongestionner le trafic, au fil du temps, il a été de plus en plus question d'une intention claire de protéger les citoyens contre d'éventuelles menaces. Les plus grandes ? Certainement celles en provenance de Russie, un pays avec lequel la Finlande partage plus de 1 300 km de frontière et avec lequel, dans le passé, il y a eu des frictions.

La crainte d'une éventuelle attaque atomique par la superpuissance orientale aurait accéléré les travaux jusqu'à aujourd'hui. Sur la portée réelle du projet, cependant, il règne un halo partiel de mystère. Ce qui est certain, c'est que cette ville clonée située entre 20 et 80 mètres de profondeur peut accueillir plus de 600 000 personnes, avec toutes les installations nécessaires à leur survie et à leurs loisirs.

Piscines, salles de sport, églises, commerces et restaurants, bibliothèques, musées, routes et tunnels adaptés aux voitures, et bien plus encore. Tout cela est protégé par une épaisse couche de roche granitique, qui n'a pas été facile à creuser mais qui rend ces lieux impénétrables.

Advertisement

"Si une bombe tombe à l'extérieur, on ne remarque rien ici", explique un fonctionnaire impliqué dans les travaux. Et de fait, les structures et les abris construits sous Helsinki - dont moins d'un tiers sont aujourd'hui accessibles au public - semblent nous catapulter dans un scénario post-apocalyptique.

Pour l'instant, cependant, les sous-sols d'Helsinki sont considérés comme une attraction innovante et originale, permettant le développement d'environnements collectifs inhabituels et abrités, attirant également de nombreux visiteurs. Par exemple, la visite d'une église comme Temppeliaukio, la baignade dans une piscine ou la pratique du karting à des dizaines de mètres sous terre peuvent être très impressionnantes. Mais c'est un fait ici, et l'immense réseau de tunnels continue de s'étendre.

Nous ne pouvons qu'espérer qu'il continuera à être utilisé à des fins récréatives et non comme un refuge pendant longtemps encore. Connaissiez-vous cette particularité d'Helsinki ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci