Ce photographe élimine les téléphones de ses photos pour nous montrer à quel point nous sommes absorbés par la technologie - Curioctopus.fr
x
Ce photographe élimine les téléphones…
Pourquoi les changer s'ils fonctionnent toujours ? 18 objets qui résistent à l'épreuve du temps après tant d'années Elle accouche de sa fille sans vie : ses employeurs lui refusent un congé de maternité

Ce photographe élimine les téléphones de ses photos pour nous montrer à quel point nous sommes absorbés par la technologie

31 Mars 2021 • Par Baptiste
2.831
Advertisement

Regardez autour de vous et pensez à ce qu'étaient nos vies il y a seulement 10-15 ans. Il y a certainement un objet, parmi tous, qui ne jouait pas un rôle aussi important qu'aujourd'hui, ou qui, bien souvent, n'était pas là du tout. L'avez-vous identifié ? C'est le smartphone.

Les téléphones toujours connectés, depuis lesquels nous contrôlons tout ce qui se passe et nos interactions sociales, font désormais partie intégrante de la vie quotidienne, il est inutile de le nier. Et c'est précisément sur eux que le photographe que nous allons vous présenter a voulu réfléchir, d'une manière vraiment originale et significative. Qu'a-t-il fait ? Il a éliminé les téléphones portables de ses prises de vue, nous offrant ainsi des photos qui nous montrent dans toute notre "étrangeté" et dans tout notre isolement. Des concepts causés par ces appareils qui, pourtant, devraient nous connecter davantage.

image: Removed

L'idée qui a poussé Erick Pickersgill, un photographe professionnel des États-Unis, à publier sa série "Removed", est née d'une situation que nous avons tous vécue au quotidien.

Erik était assis dans un bar, il a regardé autour de lui et a réalisé à quel point les gens autour de lui étaient déconnectés de la réalité, occupés qu'ils étaient à interagir avec les écrans de leurs smartphones.

Advertisement
image: Removed

En plus de nous déconnecter, on peut bien dire que nos téléphones, de temps en temps, nous absorbent complètement. Il suffit d'observer de nombreuses situations avec un regard "extérieur" pour s'en rendre compte...

image: Removed

À quoi ressemblerions-nous, alors, si nos appareils disparaissaient soudainement ? Pickersgill se l'est demandé.

image: Removed

"À ce moment-là, au bar, j'ai vu quelque chose d'extraordinairement commun, mais qui m'a fait grimacer en réalisant ce qui se passait vraiment", a-t-il raconté.

Advertisement
image: Removed

"Je vois ces personnes au supermarché, à l'école, dans la rue et dans mon lit avant de m'endormir à côté de ma femme", poursuit Eric en parlant de son projet photo.

image: Removed

"Nous câlinons nos appareils à chaque instant, nous leur accordons toute l'attention possible". Le photographe a donc décidé d'engager des personnes pour reproduire les mouvements exacts de ceux qui, chaque jour et à tout moment, utilisent (et abusent) des smartphones.

Advertisement
image: Removed

Les résultats ? Vous pouvez les voir en faisant défiler ces images : ne semblent-elles pas absurdes, drôles et inquiétantes à la fois ?

image: Removed

Les personnes immortalisées par Eric nous renvoient une image crue et réaliste de ce que nous sommes devenus, dans beaucoup, beaucoup trop de contextes sociaux. De l'intimité familiale aux situations publiques, les appareils électroniques sont toujours à portée de nos mains et de nos yeux

Advertisement

Ces scènes n'ont subi aucune retouche : elles sont tout simplement incroyablement réalistes, et témoignent de dizaines de situations que nous avons tous observées de nos propres yeux, ou dont nous avons nous-mêmes été les auteurs.

Mais sommes-nous vraiment beaucoup plus connectés que par le passé, ou sommes-nous de plus en plus absorbés par une technologie qui promet de tout faire mais qui, en réalité, ne fait que nous isoler dans un monde virtuel d'images ?

Nous vous laissons le soin de répondre à cette question. En attendant, les photos de Pickersgill peuvent nous donner des indices essentiels sur la question...
image: Removed

Vous pouvez voir d'autres photos de la série "Removed" sur les pages InstagramFacebookTwitter et le site web d'Eric Pickersgill.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci