La stratégie de Steve Jobs pour obtenir des réponses brutalement honnêtes de la part des employés : deux questions suffisent - Curioctopus.fr
x
La stratégie de Steve Jobs pour obtenir…
18 personnes qui ont organisé leur espace comme de véritables professionnels de l'ordre Australie, trouvée une rare opale turquoise à l'intérieur du bois pétrifié : une merveille de la nature

La stratégie de Steve Jobs pour obtenir des réponses brutalement honnêtes de la part des employés : deux questions suffisent

19 Janvier 2021 • Par Baptiste
3.172
Advertisement

Steve Jobs est considéré comme un maître à bien des égards : en plus d'être admiré et apprécié pour ses compétences professionnelles, il est encore admiré aujourd'hui pour ses qualités de leader et pour la valeur qu'il accordait à une honnêteté brutale. Il était donc non seulement brutalement honnête avec ses employés, mais il exigeait qu'ils soient tout aussi honnêtes avec lui. Cela signifiait aussi savoir quels étaient les aspects négatifs du travail dans l'entreprise ou ce qui n'allait pas à un moment donné.

via: Medium

Comment parvenait-il à cette sincérité ? Souvent par peur, malaise ou crainte du patron, on ne peut pas dire tout ce qu'on pense. Steve Jobs a tenté de remédier à cette dynamique en posant à ses employés des questions auxquelles il était impossible de répondre par un simple "oui" ou "non" mais auxquelles il fallait donner des réponses raisonnées. Andy Raskin, un expert de la Silicon Valley, a entendu parler de cette technique : il a entendu un PDG plus âgé parler de la technique de Steve Jobs à un jeune PDG.

Cette technique a été développée par Jobs dans les années 1980, alors qu'il se partageait entre Apple et Pixar : il n'avait pas le temps et avait besoin d'un retour d'information honnête et rapide. Il organisait donc des sessions avec les différentes équipes. Au cours de chaque session, il désignait une personne et disait : "Dites-nous ce qui ne fonctionne pas chez Pixar", puis demandait aux autres personnes si elles étaient d'accord avec la déclaration du collègue et désignait une autre personne et demandait ce qui fonctionnait en revanche. Jobs alternait alors entre les deux questions jusqu'à avoir une vue d'ensemble.

Des formulations telles que "avez-vous des questions ?" ou "avez-vous des suggestions d'amélioration ?" se terminent souvent par un simple "oui" ou "non" qui n'ont pas le pouvoir d'apporter une valeur réelle et un retour, c'est pourquoi Jobs avait réussi à concevoir une technique valable et efficace. En avez-vous déjà entendu parler ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci