Sa fille laisse toujours traîner ses chaussettes sales dans la maison : sa mère les transforme en œuvres d'art hilarantes

Baptiste

10 Décembre 2020

Sa fille laisse toujours traîner ses chaussettes sales dans la maison : sa mère les transforme en œuvres d'art hilarantes
Advertisement

Toute personne qui vit - ou a vécu - à la maison avec de jeunes enfants sait qu'il n'est pas toujours facile de garder les chambres rangées et propres. Des pièces en désordre, des objets et des jouets laissés partout, des vêtements qui ne sont pas remis à leur place ou dans le panier du linge sale : ce sont des choses qui sont à l'ordre du jour dans toutes les familles, et qui deviennent souvent des sujets de conflit.

Lorsqu'un parent se trouve face à de telles scènes, il peut décider de réagir de manière ferme, en criant et en grondant, ou de trouver des solutions "créatives", afin qu'elles restent bien ancrées dans la mémoire des enfants désordonnés (et pas seulement). Tout comme la mère dont nous allons vous parler quand, pour la énième fois, elle a trouvé les chaussettes sales de sa fille qui traînaient dans la maison.

via Xep Campbell/Facebook

Advertisement

Xep Campbell/Facebook

Lorsque Xep Campbell a trouvé une chaussette sale de Kestrel, sa fille de 10 ans, littéralement abandonnée sur le sol de la salle de bains, elle a décidé que, pour une fois, elle ne la "transférerait" pas dans le panier à linge sale, mais que le vêtement deviendrait son "expérience sociologique et familiale" personnelle. Après une semaine, la chaussette était toujours là, et c'est à ce moment que Xep est entrée en action, en partageant son idée sur Facebook.

 

Xep Campbell/Facebook

Sa solution à la paresse de sa fille, et pour lui faire réaliser que la chaussette a été mise là où elle ne devait pas l'être, a été à la fois ironique et créative. La chaussette est devenue une "œuvre d'art" contemporaine très curieuse, et de nombreux spectateurs affluent pour l'admirer.

Advertisement

Xep Campbell/Facebook

À côté du vêtement, Xep a joint une note avec les mots "La chaussette oubliée, 26 novembre 2020". Prêt de la collection de l'artiste", comme s'il s'agissait d'une plaque explicative d'une pièce de musée. L'artiste en question était évidemment sa fille, et la fameuse chaussette a immédiatement attiré un public varié, composé des animaux en jouet de sa fille.

 

Xep Campbell/Facebook

Les vaches, les chiens et les peluches préférés de Kestrel étaient là, admirant la chaussette dans toute sa "splendeur". Et ce n'est pas tout. Xep, de toute évidence, y a pris goût et, en vue de Noël, a décidé de transformer la scène du musée en miniature en une situation typique des fêtes de fin d'année : la nativité. Ainsi, en ajoutant d'autres personnages et même un mystérieux "monolithe" gris (semblable à ceux qui sont apparus dans le monde entier entre novembre et décembre 2020), elle a transformé la chaussette en "crèche" typique.

 

Xep Campbell/Facebook

Une véritable "escalade" de l'ironie et de la créativité parentale, qui a amusé et inspiré beaucoup de gens. "Il y a des possibilités infinies d'être créatif même avec les aspects les plus anodins de la vie", a commenté maman. Avec cette philosophie à l'esprit, elle a montré à tous les parents qu'il est possible de gérer les choses les moins agréables d'une manière alternative. Il est certain qu'à partir de ce moment, Kestrel se souviendra de ce qui s'est passé à cause de sa paresse et, avec un sourire, comprendra l'importance de mettre les choses en ordre.

 

Advertisement