Dans cette tribu, les hommes se mettent en compétition pour grossir : les gagnants reçoivent gloire et admiration - Curioctopus.fr
x
Dans cette tribu, les hommes se mettent…
Danger enterré : le changement climatique remet en lumière une base de missiles nucléaires de la guerre froide 15 personnes qui ont résolu leurs problèmes quotidiens avec ingéniosité et un brin de folie

Dans cette tribu, les hommes se mettent en compétition pour grossir : les gagnants reçoivent gloire et admiration

11 Décembre 2020 • Par Baptiste
1.784
Advertisement

Dans nos sociétés fondées sur l'image et la "perfection", nous sommes habitués à penser qu'être mince est synonyme de beau et acceptable et qu'au contraire, les formes ou les kilos sont des choses à "combattre" et à ne pas montrer. À tel point que, pour beaucoup de gens, la forme physique devient un aspect fondamental de la vie et, au-delà des aspects liés à la santé, ils feraient n'importe quoi pour rester longiligne.

Parfois, cette tendance devient vraiment difficile à respecter, mais que penseriez-vous si nous vous disions qu'il existe une tribu dans le monde où les plus gros sont l'objet d'admiration ? Peut-être que beaucoup aimeraient en faire partie, sans trop se soucier d'avoir un corps "parfait". Alors, découvrons ces personnes en compétition pour... pour devenir plus gros !

via: Infobae

Nous sommes dans le sud-ouest de l'Éthiopie, dans la vallée de l'Omo. Ici vivent les Bodi, un groupe tribal très ancien où les jeunes hommes de la communauté sont au centre d'un rituel pour le moins insolite. Pendant six longs mois, en effet, ils rivalisent pour être plus gros que les autres et devenir ainsi de véritables héros de la tribu.

Eh oui, les hommes de Bodi rivalisent entre eux pour être les plus gros, et ils le font en s'isolant dans des huttes où ils ne font que boire un mélange de lait et de sang de vache. Toute activité motrice est strictement interdite : les aspirants "gros héros" ne doivent rien faire d'autre que de rester là et de prendre du poids et du ventre, jour après jour.

En juin, à la fin de cette "compétition" unique - pour laquelle les Bodi ne tuent pas les vaches, considérées comme des animaux sacrés - se tient la cérémonie du "Nouvel An". (Ka'el), où on décide qui est le gagnant. Pas de récompense matérielle pour lui : seulement la gloire, la renommée et le respect pour avoir réussi l'exploit, et l'admiration de tous pour sa grosse stature.

Advertisement

Le rituel insolite de la tribu Bodi a été porté à l'attention du public par le photographe professionnel Eric Lafforgue, qui a immortalisé ce peuple dans toute sa particularité lors d'un voyage en Éthiopie. Il est vraiment curieux de connaître des rituels et des coutumes si éloignés de nous, qui nous révèlent des manières totalement différentes mais non moins fascinantes de voir la réalité !

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci