Les membres de cette tribu ont évolué pour vivre dans la mer : ils peuvent tenir jusqu'à 13 minutes en apnée - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les membres de cette tribu ont évolué…
17 femmes qui ont décidé de couper leurs cheveux longs, faisant un excellent choix USA : le monolithe métallique trouvé dans le désert a mystérieusement disparu : il y a maintenant une pyramide

Les membres de cette tribu ont évolué pour vivre dans la mer : ils peuvent tenir jusqu'à 13 minutes en apnée

Par Baptiste
1.529
Advertisement

Il y a des personnes qui semblent naturellement enclines à exercer une certaine activité, quelque chose qu'elles ont dans le sang, résultat de passions innées ou peut-être de coutumes dérivées de l'environnement dans lequel elles sont nées et ont grandi.

L'adaptation est en effet un trait qui a toujours caractérisé l'humanité et qui, dans des cas comme celui que nous allons décrire, va même jusqu'à favoriser des mutations physiques parfaites pour "répondre" de la meilleure façon possible au milieu environnant. Aux Philippines, vit à cet égard une tribu pour le moins incroyable, dont les membres semblent nés - et ont évolué - pour nager et plonger à de grandes profondeurs en retenant leur souffle.

La plupart des gens "ordinaires", en pensant à l'apnée, ne seraient pas capables de retenir leur souffle sous l'eau pendant plus d'une poignée de secondes, une minute tout au plus. Mais que penseriez-vous si nous vous disions que les membres des Bajau, la population philippine dont nous parlons, ont des caractéristiques physiques qui leur permettent de retenir leur souffle jusqu'à 13 minutes consécutives, atteignant des profondeurs pouvant aller jusqu'à 60 mètres ?

Les Bajau, installés dans les îles Joló et la péninsule de Zamboaga, sont de vrais plongeurs nés. Leur corps, selon les recherches scientifiques menées sur cette compétence particulière qu'ils possèdent, a évolué au fil du temps pour leur permettre de pratiquer la natation et l'apnée de façon hors du commun.

Les Bajau ont toujours vécu sur la mer : ils pêchent, nagent, se déplacent avec des bateaux traditionnels et vivent dans des structures construites directement sur l'eau. Il va donc sans dire qu'une population aussi liée à l'élément aquatique a subi une adaptation naturelle qui l'a amenée à se démarquer de toutes les autres. Melissa Ilardo, chercheuse à l'Université de Copenhague, a constaté que les Bajau ont une anatomie spécifiquement modifiée pour résister à la plongée et à la nage, même à de grandes profondeurs.

Advertisement

Plus précisément, la rate de Bajau est jusqu'à 50% plus grande que celle des membres de la tribu vivant sur la terre ferme. C'est précisément dans cet organe, qui régule l'apport de globules rouges - et donc d'oxygène - dans le sang, que réside le "secret" de l'apnée que ces personnes sont capables de supporter. La rate des Bajau, lorsqu'ils sont sous l'eau, serait en mesure de favoriser les conditions optimales de leur maintien dans cet état, en leur faisant "consommer" les bonnes énergies et en équilibrant au mieux le sang et l'oxygène pour qu'ils puissent résister.

Ce n'est pas un hasard si les Bajau sont aussi appelés "nomades de la mer" : leur connaissance des eaux est innée et millénaire et, au fil des siècles, leurs gènes ont changé pour devenir des plongeurs expérimentés. De la rate à la capacité de résistance en profondeur, en passant par la régulation des niveaux d'oxygène et de dioxyde de carbone dans le sang : tout, chez les Bajau, est "pensé" pour l'adaptation au milieu aquatique.

Nous sommes donc face à des personnes vraiment spéciales, dont l'anatomie peut aider la science à intervenir sur de nombreux traitements pour des pathologies liées au manque d'oxygène, tout en étant capable de nous donner, à nous les humains "ordinaires", une preuve supplémentaire et extraordinaire de la façon dont la nature peut se manifester avec des mécanismes fascinants et surprenants.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci