Le poignard du pharaon Toutankhamon a été créé à partir d'une météorite tombée du ciel : une recherche le révèle - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le poignard du pharaon Toutankhamon…
15 photos qui montrent que sur la plage, l'inattendu peut vraiment se produire 13 photos amusantes du Canada montrent toute la gentillesse et le sens civique de ce grand pays

Le poignard du pharaon Toutankhamon a été créé à partir d'une météorite tombée du ciel : une recherche le révèle

Par Baptiste
6.623
Advertisement

L'une des figures les plus mystérieuses mais en même temps les plus fascinantes de l'histoire de l'Égypte ancienne, le pharaon Toutankhamon, également connu sous le nom d'"enfant pharaon", a régné sur le pays d'Afrique du Nord entre 1332 et 1323 avant J.-C. et a été enterré dans sa pyramide jusqu'à ce que sa tombe soit découverte et analysée en 1922. Parmi les divers ornements précieux trouvés à l'intérieur de la tombe du pharaon historique, on a trouvé une dague très spéciale.

via: BBC

Oui, car à l'intérieur de la tombe de Toutankhamon a été trouvé un poignard ornemental dont la préciosité a été testée par des rayons X lorsque certains chercheurs d'une équipe italienne et égyptienne ont analysé le matériau avec lequel il avait été fabriqué. Les chercheurs ont montré que le poignard était fait de fer, de nickel et de cobalt ; cette composition élémentaire unique indique que l'arme a été fabriquée à partir d'un des plus anciens objets du système solaire : une météorite en fer.

La technique utilisée pour analyser la lame est connue sous le nom de spectroscopie de fluorescence X, qui "excite" énergétiquement les différents composés de l'objet cible. Le rayonnement émis par la cible varie en longueur d'onde en fonction des éléments présents, ce qui permet aux chercheurs d'identifier sa composition élémentaire sans l'endommager d'aucune manière.

Après avoir soumis la lame à l'analyse aux rayons X, il est apparu clairement que la composition du poignard était celle d'une météorite en fer. Sachant que la dague a dû être forgée à partir d'une météorite qui faisait partie des royaumes de l'empire, les chercheurs ont examiné les archives historiques des impacts de météorites dans la zone géographique touchée dans un rayon d'environ 2 000 kilomètres.

Advertisement

Après avoir trouvé la documentation d'une vingtaine de météorites de fer, les chercheurs ont utilisé la composition précise de la dague pour la réduire à un seul exemplaire : la météorite Kharga, trouvée en 2000 sur un plateau calcaire à Mersa Matruh, un port maritime à l'ouest de la ville d'Alexandrie. Il est donc très probable que les Égyptiens aient dû la voir tomber du ciel et se briser en plusieurs morceaux, avant de parcourir des centaines de kilomètres pour récupérer un de ces fragments célestes. À ce jour, quelque 3 500 ans plus tard, la science a réussi à retracer l'origine du poignard du grand pharaon égyptien.

Une découverte scientifique étonnante qui a mis en lumière l'histoire cachée de l'une des dagues les plus fascinantes de l'histoire de l'Égypte ancienne.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci