Une fille adopte un lapin sans poils, le sauvant de l'euthanasie : sa sympathie séduit le web - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une fille adopte un lapin sans poils,…
19 exemples de décorations ratées à la frontière entre l'absurde et l'hilarant 5 détails cachés dans de célèbres chefs-d'œuvre de la peinture auxquels tout le monde ne prête pas souvent attention

Une fille adopte un lapin sans poils, le sauvant de l'euthanasie : sa sympathie séduit le web

Par Baptiste
1.489
Advertisement

Habituellement, lorsqu'on adopte un animal, on essaie toujours de porter son attention sur des petites créatures d'apparence douce et sympathique et, surtout, robustes et en bonne santé. Décider d'ouvrir les portes de sa maison à un lapin rose sans fourrure et fragile peut donc laisser un peu perplexe. Et pourtant, c'est exactement ce qu'a fait Cassandra Hall, une Australienne qui n'a pas hésité à prendre M. Bigglesworth, le curieux lapin rose qui n'était même pas à vendre ; l'éleveur a accepté de le lui donner car, sinon, il aurait sûrement dû l'abattre. Heureusement, M. Bigglesworth peut compter sur l'amour d'une famille prête à accepter un lapin particulier comme lui !

Cassandra Hall cherchait sur des groupes Facebook des lapins à adopter pour tenir compagnie à son lapin noir. Lorsqu'elle est tombée sur une annonce d'éleveur, elle a immédiatement remarqué ce drôle et curieux lapin rose, sans poils et d'un aspect peu commun. Sur l'annonce, l'éleveur avait explicitement écrit que tous les lapins étaient à vendre sauf le rose. La jeune femme voulait aller au fond de cette histoire et le lendemain, elle est allée en personne voir la ferme aux lapins.

Elle n'avait jamais vu de lapin rose auparavant et se sentait particulièrement encline à adopter cette pauvre petite bête sans défense. L'éleveur a été bien disposé à donner ce lapin à la jeune fille, car il savait dans son cœur que personne d'autre ne l'achèterait et, au final, il serait obligé de l'abattre. Ainsi, M. Bigglesworth a officiellement rejoint sa famille !

Advertisement

Cassandra n'était pas entièrement sûre de la santé de M. Bigglesworth, elle a donc commencé à explorer internet pour trouver des informations utiles sur les lapins sans fourrure. Finalement, elle a décidé de transformer son compte Instagram en un compte dédié à M.Bigglesworth – un endroit virtuel pour chercher des conseils et partager des expériences avec d'autres propriétaires de lapins dans la même condition que la sienne. L'idée s'est avérée gagnante, non seulement parce que M. Bigglesworth est littéralement une star du web aujourd'hui, avec ses 124 000 abonnés, mais aussi parce que Cassandra a appris d'autres histoires de lapins similaires.

Apparemment, il est apparu que deux lapins possédant tous les deux le gène ff (celui qui les rend glabres), s'ils s'accouplent, génèrent au moins un lapin sans poils dans leur portée. En bref, un M. Bigglesworth ! Habituellement, les lapins nés avec ce défaut génétique ne survivent pas plus de 4 semaines. Chez certains, la fourrure peut repousser, d'autres restent roses et doux comme la peau d'un bébé, tandis que d'autres ont une espérance de vie courte.

Heureusement, M. Bigglesworth semble être en assez bonne santé et ses visites chez le vétérinaire tous les six mois le confirment. Il a un métabolisme très actif : il mange plus qu'un lapin normal, précisément à cause de son état et, souvent, il doit porter un pull fait spécialement pour lui, pour se protéger du froid. Si, par hasard, il attrape un rhume, il se met à trembler comme un être humain ; Cassandra fait tout ce qu'elle peut pour l'empêcher de tomber malade et lui évite de sortir de la maison car en Australie, il existe le calicivirus, mortel pour les lapins, qui peut également être transmis par les moustiques.

Un adorable petit de M. Bigglesworth !

M.Bigglesworth est vraiment le représentant numéro un des exclus, mais il a réussi avec sa sympathie à avoir une place importante dans le cœur d'une famille australienne et dans celui de nombreux internautes qui suivent ses aventures sur Instagram.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci