En Roumanie, ce "cimetière joyeux" célèbre les morts avec des couleurs vives, des poèmes ironiques et des peintures stylisées - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
En Roumanie, ce "cimetière joyeux"…
Nous ne pensons pas tous de la même façon : certains utilisent le monologue intérieur, d'autres visualisent des concepts La

En Roumanie, ce "cimetière joyeux" célèbre les morts avec des couleurs vives, des poèmes ironiques et des peintures stylisées

Par Baptiste
2.510
Advertisement

Quand on pense à un cimetière, on ne pense certainement pas à un endroit joyeux et coloré. Dans ces lieux sont enterrés les morts, souvent de la famille ou des amis à qui nous souhaitons honorer la mémoire.

Et souvent, c'est précisément ce souvenir qui nous rend tristes, parce que nous nous souvenons des qualités et des choses positives qui nous manquent. Et pourtant, il existe un cimetière dans le monde où aller au cimetière est un véritable amusement, qui va au-delà de la grisaille, de la solennité et de l'atmosphère lugubre qui règnent habituellement dans de tels endroits. Celui-ci est situé en Roumanie, et ce n'est pas un hasard s'il est appelé "cimetière joyeux".

Des tombes monochromes, des phrases émouvantes sur les pierres tombales, des atmosphères qui donnent un sentiment de tristesse absolue : c'est l'atmosphère traditionnelle des cimitières tels qu'on les connait. Mais au Cimitirul Vesel, on respire un air différent. Bien sûr : les morts sont là pour de vrai, mais dans ce petit cimetière du village de Săpânţa, en Transylvanie, on les célèbre d'une manière très particulière.

Chaque tombe est sculptée et peinte avec des scènes de la vie de la personne qui y est enterrée ; les couleurs sont gaies et les figures stylisées, presque comme des caricatures. Tout est accompagné de phrases et de poèmes humoristiques décrivant des anecdotes sur le défunt. Eh oui, les morts du Cimitirul Vesel ont été, comme tout le monde, des personnes avec leurs qualités, leurs défauts, leurs habitudes et leurs petites manies.

image: Paf/Wikimedia

Ainsi, bien au-delà de toute "idéalisation" qui est souvent faite lorsqu'une personne meurt, en oubliant tous défauts et circonstances particulières, on peut lire dans ce cimetière original des phrases comme : "Sous cette croix se trouve ma pauvre belle-mère. Essayez de ne pas la réveiller, car si elle rentre à la maison, elle va me mordre la tête". Ou encore : "La grappa est un pur poison, qui provoque des larmes et des tourments. Elle me les a apportés aussi, et a mis la mort sous mes pieds".

En somme : des détails et des blagues auxquels on ne s'attendrait certainement pas dans un cimetière. On ne s'attendrait pas non plus à des couleurs aussi vives et des scènes peintes. L'artiste, poète et menuisier Stan Ioan Pătraş, qui a créé le cimetière dans la première moitié du 20e siècle, n'a pas hésité à décrire la vie de ses compatriotes décédés en quelques vers.

Advertisement

Et, si pour certaines personnes un cimetière comme celui-ci peut sembler extravagant, voire offensant, il est bon de se rappeler que, pour les anciens peuples tribaux de la Dacie, la mort était un moyen d'accéder au bonheur éternel, et donc un moment loin d'être morose et triste. Alors : pourquoi ne pas la teindre en jaune, bleu, rouge, vert et saupoudrer le tout avec des anecdotes, des scènes peintes, des poèmes drôles et auto-ironiques ? Au Cimitirul Vesel, c'est possible, et le résultat est un lieu qui vous fait oublier, au moins pour un temps, la tristesse d'une perte.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci