Un photographe a réussi à immortaliser le vol du balbuzard pêcheur pendant qu'il se jette sur sa proie - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un photographe a réussi à immortaliser…
À Londres naissent les L'inquiétante radiographie d'un carlin montre tous les problèmes de santé dont souffre cette race de chien

Un photographe a réussi à immortaliser le vol du balbuzard pêcheur pendant qu'il se jette sur sa proie

Par Baptiste
5.830
Advertisement

La beauté des oiseaux de proie est unique : ces créatures sont souvent vues seules en vol, à la recherche de proies à saisir de toutes leurs forces. Qu'ils soient cachés dans l'herbe, dans les rochers ou dans l'eau, peu importe : ces oiseaux ont développé des techniques de chasse qui font l'envie d'autres prédateurs. Le balbuzard pêcheur, par exemple, est très habile pour attraper les poissons qui vivent sous la surface de l'eau.

Le photographe taïwanais Chen Chengguang a réussi à prendre une série de photos montrant toutes les étapes du merveilleux vol du balbuzard pêcheur vers sa proie.

L'envergure des ailes du balbuzard pêcheur est exceptionnellement grande : elle peut atteindre jusqu'à 170 cm.

Le balbuzard pêcheur est très habile à attraper ses proies.

Chen Chengguang est un photographe taïwanais spécialisé dans la prise de vue artistique des oiseaux. Une de ses meilleures œuvres est la série de photos prises d'un balbuzard pêcheur pendant qu'il chassait une proie. Le photographe a réussi, avec son équipement professionnel, à saisir les mouvements que le faucon fait pour s'assurer de capturer le poisson. 

Advertisement

Sur les photos, on peut observer comment le faucon ramène progressivement les ailes vers l'arrière, dans une position aérodynamique, et en même temps les pattes vers l'avant pour attraper la proie. Avec une technique impeccable, il est difficile pour les animaux faisant partie du régime alimentaire du balbuzard pêcheur d'échapper à son attaque. 

Avec le temps, les balbuzards ont développé une caractéristique unique ; il s'agit d'une griffe réversible, c'est-à-dire qu'elle peut tourner vers l'avant pour améliorer l'adhérence sur le corps glissant du poisson. Les balbuzards ont aussi des pattes plus longues que les autres rapaces, précisément pour assurer leur alimentation. Le plumage est gras pour éviter que l'eau n'affecte la qualité du vol, et même les fosses nasales sont faites pour empêcher l'eau de pénétrer lorsque l'oiseau plonge.

Le photographe Chen Chengguang avoue avoir une véritable obsession pour le vol des oiseaux ; grâce à la photographie, il est capable de révéler des aspects de ceux-ci qui ne sont pas visibles d'une autre manière. Son travail est plein de "fatigue, de frustration et d'excitation", mais tout cela en vaut la peine car il se sent satisfait.

Advertisement

La technique qu'il utilise est appelée chronophotographie, et lui permet d'insérer plusieurs images successives dans une seule photographie.

Ses abonnés Instagram sont toujours impatients de voir une autre œuvre de Chen publiée, et la raison en est simple : les clichés de cet excellent photographe transmettent toute la puissance et la beauté des animaux qu'il saisit avec son objectif !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci