L'histoire de Constance, la ville allemande sortie indemne des bombardements pour s'être fait passer pour suisse - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'histoire de Constance, la ville allemande…
Le chat détruit la création Lego de 2 432 pièces, et d'après son expression, il ne semble pas le regretter 10 photos touchantes pour s'arrêter un instant et réfléchir à la redécouverte de nos émotions

L'histoire de Constance, la ville allemande sortie indemne des bombardements pour s'être fait passer pour suisse

Par Baptiste
1.834
Advertisement

La Seconde Guerre mondiale a complètement redessiné l'apparence de nombreuses villes impliquées dans le conflit, balayant d'anciens édifices qui auraient pu aujourd'hui raconter toute leur histoire. L'Allemagne, un des acteurs du grand conflit, a été bombardée à plusieurs reprises par les forces ennemies, comme dans le cas de Dresde, presque rasée par les Anglo-Américains.

Il y a cependant une ville allemande qui a été épargnée par les bombes, bien qu'elle était un centre sensible et stratégique pour le conflit. Comment a-t-elle réussi ? Elle s'est fait passer pour une ville suisse et non une ville allemande. Voici l'histoire de Constance.

Constance est une ville allemande qui surplombe le lac du même nom dans le sud de l'Allemagne. Dans les années de la Seconde Guerre mondiale, elle abritait certaines industries de guerre, ce qui en faisait une cible sensible. Cependant, c'est l'une des rares villes allemandes à avoir été épargnée par les bombardements anglo-américains et par conséquent l'une des rares villes qui détient encore son patrimoine médiévale

À Constance, le village médiéval de la vieille ville, le quartier de Niederburg, est parfaitement conservé, ainsi qu'une belle église romane. La raison pour laquelle Constance a été omise par les forces ennemies des Allemands réside dans une question de géographie, mais aussi de chance.

Advertisement

La ville est limitrophe du territoire suisse, en particulier la ville suisse de Kreuzlingen : les deux villes ont toujours considéré la frontière comme informelle, car elles ont toujours vécu ensemble de manière pacifique, se fondant presque l'une dans l'autre.

Pendant le conflit, les villes suisses laissaient les lumières des villes allumées pour être bien visibles des avions et pour signaler leur neutralité, contrairement aux centres impliqués dans le conflit, qui restaient dans l'obscurité pour confondre les pilotes.

La ville de Constance, jouant à son avantage la proximité de la ville de Kreuzlingen, osait laisser les lumières allumées dans les rues pendant le bombardement, ressemblant en tout point à la ville suisse. Peut-être grâce à une certaine superficialité de la part des pilotes, la stratégie a fonctionné et Constance n'a jamais été touchée par une bombe.

image: Yortw/Flickr

Depuis les avions bombardiers, elle ressemblait à une unique ville suisse et c'est pourquoi aujourd'hui nous pouvons admirer la beauté de la ville qui raconte un passé médiéval, contrairement aux autres centres allemands que les bombes et les armes de l'homme ont privé de leur histoire. 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci