Dans cette ville finlandaise, les élèves se rendent à l'école à vélo, même lorsque la température est de -17 °C - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Dans cette ville finlandaise, les élèves…
5 signes d'un AVC en cours qu'il est important de savoir reconnaître à temps 30 photos de travaux domestiques si désastreux qu'ils horrifieraient tout professionnel

Dans cette ville finlandaise, les élèves se rendent à l'école à vélo, même lorsque la température est de -17 °C

2.341
Advertisement

Ceux qui ont visité un pays d'Europe du Nord savent très bien combien là-bas des modèles de mobilité durable sont développés, mis en pratique à travers une réflexion écologique sur tous les mouvements qui se font quotidiennement.

De ce point de vue, le vélo est un moyen de transport très répandu, avec lequel beaucoup de gens se déplacent d'une manière "verte", grâce aussi aux infrastructures qui le permettent. La ville finlandaise dont nous allons parler en est un exemple important : ici le vélo est omniprésent, même lorsque le temps, en théorie, ne le permet pas. Voyons cela de plus près.

Prendriez-vous votre vélo pour sortir au milieu de l'hiver, dans la neige, à une température de moins 20 degrés ? Un citoyen d'Oulu, une ville du nord de la Finlande située à environ 600 km de la capitale Helsinki, dirait certainement oui. Et ce n'est pas une question de folie ou d'inconscience : ici, presque tout le monde a un vélo. Et presque tout le monde l'utilise toujours.

Si bien que la ville est devenue célèbre pour être l'un des centres habités dans le monde où réside le pourcentage le plus élevé de personnes qui se déplacent en pédalant. La neige et les températures polaires n'arrêtent pas les citoyens d'Oulu, qui bénéficient d'incitations concrètes mises en place par les institutions pour faciliter les trajets avec ces moyens.

Les vélos sont équipés pour rouler sans trop de problèmes sur la neige et les pistes cyclables, qui s'étendent sur des kilomètres et des kilomètres, toujours parfaitement accessibles. Ainsi, les étudiants et les actifs choisissent une mobilité sans aucune émission, profitant de l'occasion pour économiser de l'argent, faire de l'exercice et ne pas polluer l'environnement.

La photo sur le compte Twitter de l'ingénieur urbaniste Pekka Tahkola est exemplaire à cet égard. L'image montre clairement une énorme étendue de bicyclettes garées devant l'institut Metsokangas Comprehensive School, un jour où la température avait atteint moins 17 degrés.

Pour être précis, selon le fonctionnaire, jusqu'à "1 000 étudiants sur 1 200" arrivent à l'institut en pédalant. Un pourcentage très élevé, si l'on considère que ce n'est qu'une école, à laquelle il faut ajouter toutes les autres structures et les autres personnes qui se déplacent en vélo.

Bien sûr, rouler et faire du vélo dans ces conditions climatiques demande beaucoup de volonté, même si, comme le garantissent les personnes directement concernées, ce n'est qu'une question d'habitude et de prudence dans la mise en pratique de quelques précautions en plus pour l'hiver.

Advertisement
image: Pixabay

Cela vous semble fou ? Eh bien non, car cet endroit est un exemple de durabilité. Certes, c'est un endroit "extrême", d'un point de vue climatique, pour faire du vélo, mais la vie quotidienne des personnes qui y vivent et leurs mouvements montrent qu'il est possible de mettre en œuvre des modèles alternatifs à ceux que nous avons l'habitude de connaître.

Avec un peu d'efforts, la leçon que donne Oulu au monde entier pourrait (et devrait) devenir une réalité concrète.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci