Ces plombiers palestiniens ne font rien payer à la femme israélienne âgée, après avoir appris qu'elle avait survécu à l'Holocauste - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Ces plombiers palestiniens ne font rien…
20 comparaisons photographiques qui nous font réfléchir sur certains détails de notre vie quotidienne À Istanbul, ce parc suspendu entre les arbres permettra à chacun de redécouvrir la nature sous un angle nouveau

Ces plombiers palestiniens ne font rien payer à la femme israélienne âgée, après avoir appris qu'elle avait survécu à l'Holocauste

8.514
Advertisement

Quelle que soit notre nationalité, notre origine et nos croyances, face à l'humanité, nous sommes tous égaux et nous devrions toujours nous en souvenir. Cette histoire nous raconte comment certains gestes parviennent à surmonter des bagages historiques et culturels compliqués, remettant en question même les stéréotypes qui conditionnent les personnes au point d'attendre le pire de l'autre. Le fait parle de deux plombiers palestiniens et d'une dame juive âgée survivante de l'Holocauste.

תמיד כיף לשמוע על מקרים כאלה מחממי לב! ❤️ זוג אינסטלטורים (האחים סימון וסלים מטרי) הגיעו לתקן תקלה רגילה בביתה של קשישה...

Pubblicato da ‎יום מעשים טובים‎ su Domenica 6 ottobre 2019

Les deux frères palestiniens, Simon et Salim Matari, s'étaient rendus chez Mme Rosa Meir à Haïfa pour réparer une grosse fuite dans son appartement. Pendant que Simon essayait de réparer la fuite d'eau, son frère, Salim, a commencé à discuter un peu avec la vieille dame au sujet de la vie qu'elle avait menée durant ses 95 ans. L'homme a été impressionné par le fait que Rosa ait survécu à l'Holocauste et, dès le début, a décidé qu'il ne ferait pas payer un sou à cette grand-mère. "À un certain moment, alors qu'il travaillait, mon frère Salim a commencé à parler à Rosa de sa vie. Elle nous a dit qu'elle avait 95 ans, qu'elle était une survivante de l'Holocauste et qu'elle avait une fille. Son histoire m'a touché et à ce moment-là, j'ai décidé que je n'attendrais jamais un centime d'elle" a déclaré Simon.

Le coût total de leur service était d'environ 285 $, mais les Matari n'ont rien demandé à la dame, qui a éclaté en sanglots devant la facture qui affichat "0 centime". Rosa n'a pas arrêté un instant de remercier les deux frères, qui de leur côté lui ont assuré que pour tout problème hydraulique, ils reviendraient gratuitement pour le résoudre.

Une histoire qui montre comment l'empathie profonde, le respect et la gentillesse humaine sont capables de surmonter tout obstacle, contre toute prédiction négative.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci