Le geste du "OK" a pris un sens négatif aux États-Unis en raison de ses implications racistes - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le geste du "OK" a pris un sens négatif…
Ces images nous montrent combien la lumière est rapide, mais dans un sens aussi Pérou, saisi un navire avec 12 millions d'hippocampes pêchés illégalement : un butin de 6 millions de dollars

Le geste du "OK" a pris un sens négatif aux États-Unis en raison de ses implications racistes

2.156
Advertisement

Chaque jour, nous utilisons notre corps pour exprimer des messages via la communication non verbale. Même avec le seul mouvement de la tête, on peut communiquer quelque chose aux autres : "oui", "non", "plus ou moins". Mais c'est avec nos mains que nous exprimons la plupart des messages non verbaux. Est-il possible que l'un des symboles les plus utilisés, comme le "OK", d'un symbole inoffensif, voire positif, se transforme en un message de haine ? Selon l'Anti-Defamation League (ADL), c'est exactement ce qui se produit.

via: CNN

Le symbole du OK se reproduit en joignant le pouce et l'index de la main pour former un cercle et en tenant les trois autres doigts en haut. En y regardant de plus près, on a l'impression que les trois doigts forment un "W" et le cercle en dessous, avec l'avant-bras, forme un "P". À partir de là, un utilisateur anonyme de 4chan (une sorte de discussion instantanée à vaste échelle dans lequel chaque utilisateur publie ce qu'il veut) a déclaré que le symbole OK représente les lettres "White Power" ou "Pouvoir aux blancs". De cette façon, le sens inoffensif de "OK" (nickel, parfait, tout est ok) est devenu le symbole de la haine raciale.

image: ADL

Ce qui semble avoir commencé comme une "fake news" est rapidement devenu une réalité : selon les recherches menées par l'Anti-Defamation League, qui s'occupe de la préservation des droits de l'homme, de nombreux suprématistes blancs ont décidé, suite à ce post anonyme, d'utiliser le symbole du OK comme un signe du pouvoir blanc. Parmi ceux-ci, Brenton Tarrant, accusé d'avoir tué 51 personnes dans deux mosquées néo-zélandaises début 2019 : lors de son arrestation, Tarrant a montré ce geste du OK. Selon l'ADL, cette scène et d'autres sur le web ont fait bondir le "OK" en haut de la liste des symboles de haine, avec la croix gammée, les vêtements du Ku Klux Klan et les croix de feu.

À partir de maintenant, faire le geste du "OK" aux États-Unis pourrait devenir un problème. Le conseil est d'interpréter les messages non verbaux des autres toujours à partir du contexte, pour éviter les considérations trompeuses.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci