Une vieille dame garde un tableau dans sa cuisine pendant des années et découvre qu'il s'agit d'un Cimabue d'une valeur de plus de €4 millions - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une vieille dame garde un tableau dans…
12 photos curieuses qui nous montrent quelques animaux et objets dans toute leur grandeur Après avoir vaincu le cancer, elle traverse la Manche à la nage 4 fois sans s'arrêter et bat tous les records

Une vieille dame garde un tableau dans sa cuisine pendant des années et découvre qu'il s'agit d'un Cimabue d'une valeur de plus de €4 millions

Par Baptiste
2.560
Advertisement

Parfois, la chance peut nous tomber dessus sous les formes et les formes les plus inattendues. Et des histoires comme celle que nous allons vous raconter l'illustrent bien.

Avez-vous déjà pensé que, sans le savoir, vous pourriez avoir autour de vous des objets ou des œuvres d'art d'une telle valeur que, si quelqu'un vous en parlait, vous penseriez certainement que c'est une blague ? Pour cette dame âgée c'était certainement le cas. Mais une découverte étonnante l'attendait depuis des années, accrochée sur un mur de la maison.

Les maisons des grands-parents sont souvent pleines de peintures, d'ornements et de "souvenirs" d'autrefois, que beaucoup d'enfants et de petits-enfants ont l'habitude de voir. C'était le cas de la peinture accrochée entre le salon et la cuisine d'une maison à Compiègne, au nord de Paris.

via: BBC

Sauf que ce petit "tableau" s'est avéré être une œuvre authentique – et inédite – de l'artiste florentin Cimabue, qui a vécu dans la seconde moitié du 13e siècle, l'une des figures majeures de la scène artistique italienne de son temps, ainsi qu'un grand innovateur capable de dépasser l'art Byzantin.

On ne peut qu'imaginer ce que l'on ressent lorsqu'on reçoit la nouvelle d'avoir à la maison une œuvre de plus de 700 ans, d'une valeur estimée entre 4 et 6 millions d'euros. La découverte a eu lieu après que la femme ait décidé de faire évaluer l'objet par une maison de vente aux enchères locale, Acteon. De là, le tableau est passé sous le regard du critique d'art Eric Turquin, qui a formulé le verdict d'authenticité et d'estimation.

Le tableau fait probablement partie d'un diptyque datant de 1280, composé de 8 panneaux d'environ 26 cm x 20 cm, représentant des scènes de la Passion du Christ. Le bois utilisé par Cimabue est le peuplier, et la peinture est une tempera sur un fond doré. Le personnage central, bien sûr Jésus Christ, est entouré d'une foule enragée avant d'être crucifié.

Ce qui a le plus impressionné le critique qui a analysé le tableau, c'est son parfait état de conservation, ainsi que la rareté d'une œuvre comme celle-ci. Du diptyque dont il devait faire partie, seuls deux autres panneaux étaient connus, l'un exposé à la National Gallery de Londres et l'autre à la Frick Collection à New York.

Un véritable chef-d'œuvre trouvé, déjà appelé "Le Christ moqué", en raison des caractéristiques de la scène représentée. La vente aux enchères est la première depuis des décennies concernant un tableau de Cimabue, et partira d'un prix de base compris entre 4 et 6 millions d'euros. Que dire : pour la vieille dame française – mais aussi pour les amateurs d'art du monde entier – cela a été un sacré coup de chance !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci