Cette tour spéciale filtre l'air pollué et crée de l'oxygène : l'idée d'une start-up pour sauver nos villes - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Cette tour spéciale filtre l'air pollué…
Le syndrome de l'enfant riche : demander toujours plus et ne jamais se satisfaire La superfétation : un événement rarissime mais possible

Cette tour spéciale filtre l'air pollué et crée de l'oxygène : l'idée d'une start-up pour sauver nos villes

1.211
Advertisement

La pollution de l'air est un problème qui affecte de manière inquiétante de nombreuses villes à travers le monde. Les véhicules, les systèmes de chauffage, les usines et les fortes densités de population sont un mélange qui, combinés, peuvent être très dangereux pour ceux qui y vivent chaque jour.

Mexico city est l'une des villes les plus polluées de la planète. Elle compte environ 9 millions d'habitants, qui doivent faire face à une mauvaise qualité de l'air. Si l'on ajoute à cela des lois anti-émissions plutôt obsolètes et les nombreux véhicules de l'ancienne génération qui circulent encore, il n'est pas difficile d'imaginer la situation de la capitale mexicaine.

Mais l'idée d'une start-up composée de jeunes ingénieurs, chercheurs, biologistes et spécialistes du marketing et de la finance pourrait aider à contenir une situation déjà assez critique. Voyons de quoi il s'agit.

via: Biomitech

L'entreprise s'appelle Biomitech et est dirigée par Carlos Monroy Sampieri. Son but ? Aussi simple que nécessaire : purifier l'air des villes.

Pour ce faire, voici l'idée : créer une tour avec des filtres à microalgues qui absorbent l'air sale et produisent de l'air pur et propre. En effet, par photosynthèse, les algues transforment le dioxyde de carbone (CO2) en oxygène et expulsent la biomasse, utilisée ensuite comme compost, utile pour produire du biocarburant.

Les tours, appelées BioUrban, surveillent en permanence l'air dans la zone où elles sont installées, grâce à des capteurs spéciaux qui sont alimentés par l'énergie solaire. Selon le modèle, elles peuvent être placées à l'intérieur, à l'extérieur ou même dans des contextes industriels.

La fonction de ces tours est celle qui, dans la nature, est réservée aux arbres. Les plantes, en effet, absorbent et filtrent l'air, générant de l'oxygène. Les tours BioUrban sont inspirées par la nature et peuvent même filtrer l'air de l'équivalent de 360 arbres, fournissant l'oxygène nécessaire à la respiration quotidienne de 2 890 personnes. La biofiltration conçue par Biomitech est donc sans impact, car elle ne produit pas de déchets et utilise des organismes déjà présents dans la nature.

Une révolution ? Il semblerait que oui. Il ne reste plus qu'à espérer voir ces objets futuristes dans les rues de nos villes, pour respirer un air sain...

Advertisement
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci