À Pompéi apparaît le trésor de la sorcière, une merveilleuse collection de pierres précieuses et d'objets magiques - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
À Pompéi apparaît le trésor de la…
Le massacre de Katyń : quand le régime de Staline a tué 22 000 personnes et a réussi à donner la faute aux nazis Voici la surréaliste forêt sous-marine où les arbres poussent

À Pompéi apparaît le trésor de la sorcière, une merveilleuse collection de pierres précieuses et d'objets magiques

1.704
Advertisement

Quand on pense à un trésor, on pense immédiatement à des images de coffres au trésor et de boites remplies de pierres précieuses, de bijoux et de merveilles de toutes sortes. Des visions "standard" de notre esprit qui, dans certains cas particulièrement heureux, peuvent se traduire en réalités fabuleuses.

Et c'est exactement ce qui s'est passé à Pompéi. Le merveilleux site archéologique de la Campanie, le deuxième plus visité d'Italie après le Colisée avec les Forums romains, a une fois de plus réussi à étonner, avec une découverte que l'on peut appeler... magique.

via: ANSA
image: ANSA

Ça s'appelle le "trésor de la sorcière" ("tesoro della fattucchiera"). Ambres, cristaux, améthystes, boutons en os, coléoptères d'Orient, mais aussi gemmes, amulettes et objets spéciaux : tout a été retrouvé dans les restes d'un cercueil en bois et en métal, rempli de contenu de ce type.

Une vraie merveille, un "trésor" à tous les effets, dont les composants semblent liés par une caractéristique commune : leurs pouvoirs magiques et leur porte-bonheur.

image: ANSA

Les objets de ce trésor, en effet, étaient "spécialisés" pour éloigner la malchance, même si leur appartenance n'est pas encore établie. L'écrin était situé dans une salle de service de la Maison du Jardin, dans le site Regio V des fouilles archéologiques. C'est précisément à cause de son emplacement qu'il y a des doutes si ces amulettes appartenaient à la propriétaire de maison.

Les objets rituels étaient plus probablement exposés seulement dans certains contextes et occasions, ce qui aurait porté chance à la maison et à ses occupants. Dans la domus, on a d'ailleurs retrouvé les squelettes de 10 personnes, toutes victimes de l'éruption dévastatrice avec laquelle le Vésuve a enterré la ville en 79 ap. J.-C.

Advertisement
image: ANSA

Cette hypothèse est d'autant plus plausible que, parmi les objets précieux du trésor, il n'y a pas de bijoux et d'or, dont chaque matrone devait être bien pourvue.

Pierres, amulettes, objets symbolisant l'amour, la séduction et la fertilité (pommes de pin, épis de blé...) ont pu appartenir à une esclave, qui se dédiait aux pratiques magiques et propitiatoires. Une "sorcière", donc. La restauration du trésor est maintenant attendue, après quoi les événements pourront être reconstitués de manière plus précise.

image: ANSA

La Maison du Jardin n'est qu'une des nombreuses découvertes qui, à Pompéi, ont encore beaucoup d'histoires à raconter. Un site, au pied du Vésuve, qui pour ses particularités, les vicissitudes de son passé et la richesse des témoignages, est vraiment l'un des plus fascinants au monde.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci