L'Empire romain comme une ligne de métro : l'intuition brillante d'un chercheur américain - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'Empire romain comme une ligne de métro…
Vulcan Point : voici l'île à l'intérieur du volcan qui est à l'intérieur d'une île qui est à l'intérieur d'un volcan Avoir un travail où vous devez obligatoirement sourire peut avoir des effets très graves sur votre équilibre émotionnel

L'Empire romain comme une ligne de métro : l'intuition brillante d'un chercheur américain

1.478
Advertisement

L'Empire romain est entré dans l'histoire pour beaucoup de choses, et l'une d'entre elles est certainement liée à la construction de routes modernes pour l'époque, qui reliaient efficacement tous les principaux points commerciaux du vaste empire romain. Aujourd'hui il est encore très difficile de se faire une idée exacte du nombre de routes et d'axes développés par la puissante population qui, à peu près au cours du deuxième siècle après J.-C., a dominé une bonne partie de l'Europe telle qu'on la connaît aujourd'hui.

via: Sashat.me
image: Sashat.me

Le géographe et statisticien de Washington Sasha Trubetskoy a clarifié la situation en reconstruisant le vaste réseau de routes de l'Empire romain du IIe siècle à travers un langage visuel typique aujourd'hui : celui des réseaux du métro. Tout ce que Sasha a fait a été d'identifier les principales villes de l'Empire de l'époque et de relier les principales plaques tournantes à partir des sources historiques les plus fiables (le modèle ORBIS de l'Université de Stanford, le projet Pelagios et l'Itinéraire d'Antonin, entre autres) à travers le langage contemporain des lignes souterraines des plus importantes villes du monde.

Les travaux de Trubetskoy ont de nouveau mis en lumière le problème de la durée des voyages à destination et en provenance de Rome au cours du IIe siècle : selon les estimations, il fallait environ deux mois pour parcourir à pied l'étape Rome-Istanbul, un mois avec un cheval, par exemple. Toutefois, un élément fondamental manque dans la réinvention du géographe américain et c'est le transport sur l'eau : un voyage alliant le cheval et la voie fluviale ou maritime pouvait prendre en moyenne 25 jours !

Bien que le modèle de Sasha Trubetskoy ne soit pas tout à fait à jour, cela fait un certain effet d'imaginer l'expansion géographique de l'Empire romain tel un réseau complexe d'arrêts de métro !

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci