Le Groenland a perdu 197 milliards de tonnes de glace rien qu'en juillet 2019 - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le Groenland a perdu 197 milliards de…
Ces 3 questions mathématiques ont trompé plus de 80% des gens : faites-vous partie des 20% restants ? La maladie de Lyme est plus fréquente que vous ne le pensez : voici comment la reconnaître et la traiter à temps

Le Groenland a perdu 197 milliards de tonnes de glace rien qu'en juillet 2019

4.619
Advertisement

Même le Groenland souffre des conséquences négatives du changement climatique dues à la pollution de l'environnement. Région proche de l'Arctique, cette région de grands poumons verts et de glaciers pérennes a enregistré un record négatif en juillet 2019 : au septième mois de l'année, le Groenland a perdu environ 197 milliards de tonnes de glace, soit 217 milliards de tonnes d'eau fondue de l'inlandsis arctique. Voici tous les chiffres de la lente tragédie environnementale.

via: CNN

Ce dégel massif a vu son pic négatif se réaliser précisément le 31 juillet 2019, lorsque près de 10 milliards de tonnes de glace se sont dégelés dans l'océan. Selon le Washington Post, c'est le pire résultat pour le Groenland depuis 2012, année où la calotte glaciaire de l'Arctique avait diminué de 97%. Même si le 2019, la calotte glaciaire a fondu de 56 %, des températures de 6 à 7 degrés au-dessus de la moyenne ont fait monter le niveau de la mer de 0,5 millimètre.

La fonte s'est produite en raison des températures très élevées de juin et juillet 2019, parmi les plus élevées jamais enregistrées ; ces records coïncident également avec le plus haut niveau de dioxyde de carbone dans l'air jamais analysé en 800 000 ans.

image: NASA

À long terme, tout cela entraînera une fonte encore plus rapide, une élévation considérable du niveau des mers et des océans, une aggravation significative des tempêtes dans diverses régions de la planète et peut-être des millions de réfugiés dans différentes régions en raison des températures élevées qui rendront de vastes régions du monde inhabitables et hostiles.

Cependant, il n'est pas encore trop tard pour mettre un terme à la perspective de ce massacre de la planète Terre. Mais, comme nous l'enseigne l'exemple du Groenland, nous devons agir efficacement et de toute urgence.

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci