Catastrophe environnementale dans l'Arctique : des incendies indomptables dévastent plus de 800 000 hectares de forêts - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Catastrophe environnementale dans l'Arctique…
La maladie de Lyme est plus fréquente que vous ne le pensez : voici comment la reconnaître et la traiter à temps 10 curiosités de la nature dont votre professeur de biologie ne vous a jamais parlé

Catastrophe environnementale dans l'Arctique : des incendies indomptables dévastent plus de 800 000 hectares de forêts

2.141
Advertisement

Le phénomène de la hausse des températures affecte l'ensemble de notre planète, mais il y a des régions où ses effets sont les plus évidents. Parmi ceux-ci se trouve certainement l'extrême nord, l'Arctique, dont l'équilibre naturel fragile ne peut s'adapter à des changements aussi soudains.

En plus de la fonte des glaces (dont vous avez certainement vu les témoignages photographiques), une autre menace plane sur ces régions éloignées : les feux de forêt. Soyons clairs, ce n'est pas une nouveauté : il y a toujours eu des incendies en été dans les régions nordiques, mais comme toujours, c'est l'ampleur du phénomène qui fait peur.

Les températures caniculaires de 2019 ont créé un terrain propice à la propagation des incendies. Ainsi, lorsque la foudre est arrivée pour déclencher l'étincelle, les conséquences ont été désastreuses. Plus de 800 000 hectares de forêts au Groenland, en Sibérie et en Alaska sont partis en fumée.

Ce phénomène, si dévastateur qu'on peut le voir de l'espace, a été facilité par l'absence de précipitations et d'humidité, par les vents et la nature du terrain. Les sols tourbeux, qui sont abondants dans ces zones, sont de fait particulièrement propices à la propagation du feu, car ils brûlent très profondément et la combustion dure des semaines, voire des mois.

Tout cela a rendu les incendies pratiquement indomptables : 100 mégatonnes de CO2 se sont retrouvées dans l'atmosphère, une quantité énorme destinée à augmenter. Ainsi, alors que la faune et la flore subissent des dommages inimaginables, l'énorme émission de gaz à effet de serre jette les bases d'une nouvelle hausse des températures mondiales. Une tragique réaction en chaîne qui ne promet rien de bon.

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci