Gobekli Tepe : le mystérieux site archéologique qui recèle encore des secrets non résolus - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Gobekli Tepe : le mystérieux site archéologique…
La gravité ? Non, merci. Dans ces 8 endroits dans le monde, la loi de Newton semble ne pas exister 11 personnes qui ne semblent pas venir de ce monde : toute la beauté de la diversité

Gobekli Tepe : le mystérieux site archéologique qui recèle encore des secrets non résolus

1.265
Advertisement

Dans le livre Histoire des croyances et des idées religieuses, Mircea Eliade a déclaré que l'homme a commencé à développer un sens religieux au moment où il a commencé à se déplacer sur deux jambes. À ce moment-là, l'homme réalisa qu'il y avait quelque chose au-dessus de lui. Les érudits n'étaient pas d'accord avec Eliade : selon eux, c'est l'agriculture qui a donné naissance à cette pensée.

Une nouvelle fouille archéologique rend la thèse d'Eliade plus réelle.

Göbekli Tepe (en turc "colline au nombril") est un site archéologique d'environ 500 mètres carrés situé à la frontière entre la Syrie et la Turquie. Le site date du Néolithique ou du Mésolithique tardif. Selon les érudits, il a été construit vers 9 500 av. J.-C. et depuis 1994, il fait l'objet d'une fouille.

C'est un endroit vraiment impressionnant qui ressemble vaguement au cercle de pierre de Stonehenge. Les pierres verticales de Göbekli Tepe sont toutefois ornées de bas-reliefs d'animaux : renards, sangliers, serpents, gazelles et scorpions.

Ceux qui parviennent à visiter le site au crépuscule, sont enchantés par l'effet évocateur des ombres de ces animaux. Mais ce qui fascine dans ce lieu merveilleux, c'est que sa construction remonte à une époque si archaïque. Si les études devaient confirmer sa datation, nous serions confrontés à l'une des premières, sinon la première, architecture monumentale de l'histoire. Il est également étonnant que des hommes divisés en tribus se soient unis et aient pu, sans les outils les plus courants (pensez qu'ils n'auraient pas eu à disposition la roue), couper et transporter des blocs de pierre pesant 15 tonnes.

Advertisement

Le site se compose d'une colline artificielle de 15 mètres de haut et de quatre enceintes circulaires, bordées d'énormes piliers en forme de T plantés dans le sol. Aucune maison, aucun outil, aucun fossile végétal ou animal n'a été retrouvé sur le site. Cela a conduit les archéologues à l'interpréter comme un lieu de culte uniquement. Et ceci presque à l'aube de l'humanité, bien avant la naissance de l'agriculture.

Comme nous l'avons mentionné, la construction a commencé en 9 500 avant J.-C. environ. En 8 000 av. J.-C., le site fut inexplicablement abandonné. Il n'y a aucune trace de guerre, de tremblement de terre ou d'incendie. Au contraire, selon les recherches effectuées, le site a été délibérément couvert par les habitants de la région, ou du moins par les utilisateurs de cet immense complexe religieux.

Quelle que soit la raison de l'abandon de Göbekli Tepe, ce qui est certain, c'est que cet incroyable lieu millénaire recèle un grand secret qui n'a pas encore été découvert. Cependant, ce que nous savons, c'est que Göbekli Tepe nous montre que l'idée qu'il existe un dieu fait partie de nous depuis longtemps.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci