L'histoire d'Irena Sendler, l'infirmière qui a réussi à sauver 2 500 enfants juifs de l'Holocauste - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'histoire d'Irena Sendler, l'infirmière…
Une femme réussit à photographier un lézard dormant tendrement dans une rose	La mode des chiens-taxis, une pratique absurde qui les oblige à remorquer des charrettes remplies de personnes

L'histoire d'Irena Sendler, l'infirmière qui a réussi à sauver 2 500 enfants juifs de l'Holocauste

3.605
Advertisement

Entre 1933 et 1945, plus de 6 millions de Juifs ont perdu la vie à cause du nazisme. L'une des mesures les plus terribles contre les Juifs fut l'établissement du ghetto de Varsovie ; les Allemands envahirent la Pologne en 1939 et l'année suivante construisirent le ghetto. On estime qu'il a abrité 500 000 Juifs ; après son démantèlement en 1943, les survivants ont été envoyés dans des camps de concentration.

Une seule femme a réussi à empêcher que de nombreuses autres vies ne soient éteintes par la cruauté nazie.

image: Wikimedia

Irena Sendler a sauvé plus de 2 500 enfants d'un destin tragique dans le ghetto de Varsovie.

Après avoir terminé ses études universitaires en sciences infirmières, Irena a commencé à travailler comme travailleuse sociale. En 1939, elle rejoint les services de sécurité sociale de la ville de Varsovie. Quand, vers 1942, la nouvelle se répandit que de nombreux Juifs du ghetto étaient déportés dans des camps de concentration, Irena entra dans la résistance polonaise. Grâce au soutien de la Żegota, une organisation communiste antinazie, elle a réussi à obtenir environ 3 000 faux passeports pour autant de Juifs.

image: Wikimedia

L'infirmière a fait tout son possible pour sauver les enfants du ghetto de Varsovie. Les enfants étaient cachés dans des sacs et des valises et emmenés loin de Pologne, où on leur a donné de faux documents pour commencer une nouvelle vie.

Malheureusement, en 1943, Irena fut découverte par la Gestapo. Avant d'être arrêtée, l'infirmière a noté tous les noms des familles des enfants qu'elle avait réussi à faire fuir et les a cachés dans des bouteilles scellées qui étaient enterrées dans le jardin d'un ami ; les feuilles servaient pour permettre aux enfants de rejoindre leurs familles une fois la guerre terminée. Malheureusement, seules quelques familles ont survécu à l'Holocauste.

Advertisement
image: Wikimedia

La Gestapo a emprisonné Irena, mais la femme n'a jamais révélé le nom des personnes qu'elle avait sauvées. Heureusement, certains membres du Żegota ont réussi à corrompre les SS qui avaient la tâche de défaire Irena et la femme a survécu à la guerre. En 2008, juste de s'éteindre, l'infirmière a réussi à rencontrer de nombreux jeunes qu'elle avait sauvés, ce qui lui a permis de voir clairement combien sa contribution pour l'histoire de l'humanité avait été importante.

Si Irena ne s'est jamais sentie comme une héroïne, son geste nous montre comment il est possible, même quand le monde entier est indifférent et méprisable, d'aider les autres, de les sauver. Son geste est plein de sens, surtout en ces temps de tempête.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci